Accueil

Edito

"MERCI L'EUROPE"

Aujourd'hui, nous relayons le message du MEDEF pour les élections européennes :

Les élections de mai 2019 sont le premier rendez-vous démocratique à l’échelle du continent après la succession d’événements mondiaux qui, en cinq années, ont bouleversé le paysage européen : la crise des migrants, la montée du terrorisme, l’élection de Trump, la guerre commerciale, l’hégémonie de la Chine, la révolution numérique, la prise en compte de l’évidence de l’urgence écologique…

Cette accélération de l’histoire a secoué chacun de nos pays individuellement. Elle a suscité un sentiment d’inquiétude de nos concitoyens, conduisant à des réactions de repli et de rejet, qui se sont traduites dans les urnes ou dans la rue.

Pour les entrepreneurs français, ces élections sont d’abord l’occasion de rappeler des réalités simples. L’Europe a assuré une période de paix et de sécurité sans précédent dans l’histoire. Le modèle social et les valeurs démocratiques de l’Union européenne composent, à l’ouest comme à l’est du continent, un espace de liberté et de prospérité sans équivalent dans le monde.

L’économie européenne a retrouvé aujourd’hui la croissance et atteint un niveau d’activité qui n’a jamais été aussi haut depuis dix ans. Le marché unique, l’euro et la politique commerciale commune ont permis à nos entreprises de grandir et de créer des emplois. Alors, oui, au nom des entrepreneurs de toute taille et de tous secteurs, merci l’Europe !

Ces résultats obtenus grâce aux efforts des Européens et à leur unité ne sont pas acquis pour l’éternité. La construction européenne apparaît fragile. À cause d’une démographie en berne, à cause de la crise d’identité qui traverse nos nations, à cause de la difficulté des responsables politiques de l’Union à apporter collectivement une réponse efficace aux préoccupations quotidiennes de nos concitoyens sur la sécurité, l’emploi et le pouvoir d’achat, la lutte contre les inégalités, l’équilibre de nos territoires.

En 2018, quatre pays européens figuraient encore parmi les dix plus grandes puissances économiques du monde :
l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie. En 2050, dans un classement qui sera dominé par la Chine, Ies États-Unis, l’Inde, l’Indonésie et le Brésil, seule l’Europe unie pourra être en mesure de tenir son rang face à ces économies-continents. Elle possède des atouts exceptionnels pour répondre aux attentes des gens, tout en restant un leader dans la mondialisation.

Mais c’est maintenant qu’il faut agir, en sortant de la routine européenne. Dans le monde du XXIe siècle, le temps des traités n’est pas le temps de la vraie vie. L’Europe, patrie des inventeurs et des créateurs, doit se donner pour ardente obligation d’être acteur de la grande transformation du monde ou alors elle se resignera à la subir.

Nous, entrepreneurs français, sommes déterminés à développer le modèle européen, celui d’une économie sociale de marché hautement compétitive qui crée des emplois sur le territoire européen. Les emplois, les investissements, les révolutions technologies ne se créent pas à Bruxelles et nous ne demandons pas à l’Union de se substituer aux entreprises L’Europe nous est indispensable parce qu’aucun pays ne peut peser seul dans la mondialisation, elle n’est nécessaire que là où elle apporte une véritable valeur ajoutée : sur l’intelligence artificielle plus que sur l’heure d’été.

Ce que nous attendons des responsables européens, à Bruxelles comme dans les capitales européennes, c’est :
- qu’ils portent une ambition collective autour d’objectifs stratégiques clairement assumés ;
- qu’ils construisent le cadre efficace, indispensable au développement de nos entreprises et à l’attractivité de l’Europe et adapté à un monde en mouvement.

La suite sur le site du MEDEF www.medef.com/fr/merci-l-europe/accueil

19 mai 2019

Didier COUPLET
www.vivreaupays.pro

NB : Le site est encore actif pour l'instant. J'ai eu des réactions navrées à mon dernier édito. Je réfléchis.

Soutenir VIVREAUPAYS :

Vivreaupays est édité par l'Association Economique Quercy Rouergue Tarn Lozère. Nous disposons de peu de soutien des collectivités locales, et peu de publicité, nous vous proposons de nous soutenir, de vous exprimer davantage, de participer. Nous avons encore plein de projets pour favoriser l'économie locale.

Vous avez plusieurs possibilités :
- l'adhésion "sympathique" à 0€
- l'adhésion de "principe", coût 10 €
- l'adhésion de "fort soutien", coût 100 e

Vous recevrez bien entendu en retour nos statuts et votre carte de membre.

LE POINT DE LA FREQUENTATION DE NOTRE SITE : UNE BELLE STABILITE


La fréquentation de notre site fait preuve d'une belle stabilité par rapport à 2014 malgré deux éléments perturbants :
- le fait que nous ne sommes plus "Google Friendly" pour les mobiles et les tablettes, ce qui nous fait perdre beaucoup de lecteurs.
- les événements dramatiques qu'a connu notre pays à savoir les attentats de janvier et de novembre. La fréquentation de notre site s'en est ressentie immédiatement.

Par pays, après la France bien sur, on retrouve toujours la Belgique puis tout de suite les Etats-Unis, ensuite l'Allemagne, l'Espagne, le Royaume Uni, la Suisse, le Canada, l'Italie et les Pays-Bas. Nous sommes lus dans 162 pays (donc pratiquement le monde entier sauf des cas particuliers : Cuba, l'Ouzbekistan, le Turkmenistan (si ça existe), la Namibie, le Botswana, le Groenland et le Zimbabwe. Nous essaierons de faire mieux l'an prochain.

Pour la France, c'est pratiquement toujours le même classement pour les premiers que ce soit par jour, par semaine ou par mois. Les dix premiers sont donc : Toulouse, Paris, Montpellier, les mobiles, Rodez, Montauban, Bordeaux, Albi et Clermont-Ferrand. Nous sommes donc lus dans 1701 villes françaises différentes ce qui est une nette diminution mais les données de Google Analytics sont difficiles à interprêter.

Notre newsletter :

Notre autre grande satisfaction est la réussite et l'appréciation de notre lettre d'infos bimensuelle. Nous avons à nouveau battu le record de lectures pour ce premier de l'année avec ce n°108, encore plus quand je mesure le nombre d'ouvertures.

Nous avons ainsi créé une nouvelle zone "médias" pour sélectionner les articles ou les vidéos où l'on parle de nous. Cela vous plait et cette zone est maintenant une des plus lues (ou visionnées).

Vous appréciez sa simplicité, ses éditos quelquefois contestataires (bon sens paysan), le fait qu'on y trouve toujours quelque chose d'intéressant à lire, vous la lisez et vous y revenez ou vous la renvoyez à des proches ou des collègues. Impressionnant, cela vaut vraiment le temps que nous y passons. Nous n'avons pratiquement pas de désabonnement à cette lettre (0.1 à 0.2 %) et encore, ce sont bien souvent des gens qui changent de mail ou d'emploi.  Nous apprécions vos messages d'encouragement et votre adhésion sur cette lettre.

Voici les cinq articles les plus lus de notre dernière édition N°130 du 28 novembre 2017.

- Tout n'est pas rose dans le "consommer local"
- le réseau des Pharmacies Lafayette racheté par la Banque Rothschild
- le classement de nos plus belles entreprises par département
- le championnat du monde du pull moche à Albi a fait un carton
- nous passons de moins en moins de temps sur facebook (et c'est une bonne chose...)

Bravo, vous vous appropriez de plus en plus notre territoire en élargissant vos zones de lecture. Les Tarn-et-Garonnais s'intéressent aux Cévennes par exemple et les Lozériens au Quercy. Ce n'était pas évident non plus pour la Charcuterie Chabbert à Mur-de-Barrez d'avoir des lecteurs à Moissac ou au sud du Tarn, cela fait un petit bout de route quand même ! Donc notre stratégie de documentation permanente vers nos acteurs économiques fonctionne et prend de l'ampleur. Sur cette lettre qui est quand même très "locale", nous comptons quantité de lecteurs d'autres régions qui apprécient ces nouvelles, cet "éclairage" bi-mensuel sur notre économie locale. Cela devrait se traduire par des visites, peut-être des implantations ou des commandes. En fait, on devrait nous payer pour ça mais ils n'ont plus de sous du tout.

A noter également, l'apparition d'un nouvel espace "médias" qui va mettre en avant tous les médias locaux, régionaux ou nationaux qui parlent de nous.

Stratégie Facebook :

On progresse nettement. Nous avons ainsi publié plusieurs pages qui ont été lues par plusieurs milliers de lecteurs. Le record absolu a été atteint pour la Laiterie Fromagerie Rissoan en Lozère avec 5 600 vues. Il y a une page centrale Vivreaupays qui reçoit des infos pertinentes des départements et aussi d'autres infos qui nous touchent tous. Il y a ensuite 6 pages que l'on peut qualifier de locales, la plus lue est celle de la Lozère, puis vient Montauban, l'Aveyron, Millau Grands Causses, et à parité le Tarn et le Quercy où facebook compte beaucoup moins d'utilisateurs. Cela va venir. Dans ces pages, nous pouvons publier plus facilement des infos ou des événements locaux. Facebook nous permet également de faire de la communication différente autour de la musique le week-end comme pour la Saint-Valention avec notre cadurcien Charles Dumont. Là aussi, c'est lu, nous avons dû avoir plus de 550 lecteurs pour celle de Bowie.

Des interviews de VIVREAUPAYS :

Notre excellente radio locale CFM nous a interviewé.

Vous pouvez l'écouter en cliquant sur ce lien pour la présentation générale du site d'infos.

Vous pouvez l'écouter en cliquant sur ce lien pour la présentation du site de vente en ligne (février 2013) 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous