Accueil

Edito

LES MENSONGES DES RESEAUX SOCIAUX

France5 consacre une série d'émissions remarquables intitulée "la fabrique des mensonges". Il s'agit de revenir sur des phénomènes récents de manipulations des individus par les réseaux sociaux qui ont abouti au brexit, à l'élection de Trump mais aussi aux polémiques liés aux vaccins.

L'internet est un outil fabuleux d'accès à la connaissance, aux savoirs partagés, à l'apprentissage et à la culture mais cela peut avoir des effets pervers pour des personnes qui manquent de discernement ou de facultés d'analyse comme on le voit dans ces situations et comme on l'a vu dans la crise des "gilets jaunes". J'avais, en son temps, attiré l'attention sur certains messages clairement suspects présents dans les pages facebook de ces gilets jaunes puisque j'y avais retrouvé des sites anarchiques ukrainiens !! On gardera longtemps en mémoire les multiples intox qui ont circulé durant cette période.

L'internet ne doit pas devenir un outil dangereux comme c'est le cas aujourd'hui où toutes les accusations ou toutes les insultes doivent être permises en totale impunité. Donc, effectivement, mon opinion est que l'anonymat doit être complètement levé et que l'on doit bien connaitre la "source" des messages. Faites le vous-même et vous aurez de grandes surprises : telle dénonciation, ou telle raison sociale vous mène au Vietnam ou dans d'autres pays "exotiques". Choquant que tant de nos concitoyens manquent de discernements dans ce domaine. Réfléchissez un peu plus svp.

Les tentatives d'escroquerie que l'on retrouve en permanence dans nos mails sont pour moi une autre source d'étonnement. Comment un tel laissez-faire est-il possible ? Mais que fait la police et que font les administrateurs des réseaux ? Tout est traçable par l'informatique, pourquoi ne pas mettre en place des mesures radicales ?

Je voudrais que l'on m'explique en quoi un peu plus de contrôle menace nos libertés individuelles ? C'est justement ce laissez-faire qui les menace et qui menace notre économie.

Courage travaillons.

Le 3 avril 2019

Didier COUPLET
www.vivreaupays.pro

NB : Le site est encore actif pour l'instant. J'ai eu des réactions navrées à mon dernier édito. Je réfléchis.

Soutenir VIVREAUPAYS :

Vivreaupays est édité par l'Association Economique Quercy Rouergue Tarn Lozère. Nous disposons de peu de soutien des collectivités locales, et peu de publicité, nous vous proposons de nous soutenir, de vous exprimer davantage, de participer. Nous avons encore plein de projets pour favoriser l'économie locale.

Vous avez plusieurs possibilités :
- l'adhésion "sympathique" à 0€
- l'adhésion de "principe", coût 10 €
- l'adhésion de "fort soutien", coût 100 e

Vous recevrez bien entendu en retour nos statuts et votre carte de membre.

LE POINT DE LA FREQUENTATION DE NOTRE SITE : UNE BELLE STABILITE


La fréquentation de notre site fait preuve d'une belle stabilité par rapport à 2014 malgré deux éléments perturbants :
- le fait que nous ne sommes plus "Google Friendly" pour les mobiles et les tablettes, ce qui nous fait perdre beaucoup de lecteurs.
- les événements dramatiques qu'a connu notre pays à savoir les attentats de janvier et de novembre. La fréquentation de notre site s'en est ressentie immédiatement.

Par pays, après la France bien sur, on retrouve toujours la Belgique puis tout de suite les Etats-Unis, ensuite l'Allemagne, l'Espagne, le Royaume Uni, la Suisse, le Canada, l'Italie et les Pays-Bas. Nous sommes lus dans 162 pays (donc pratiquement le monde entier sauf des cas particuliers : Cuba, l'Ouzbekistan, le Turkmenistan (si ça existe), la Namibie, le Botswana, le Groenland et le Zimbabwe. Nous essaierons de faire mieux l'an prochain.

Pour la France, c'est pratiquement toujours le même classement pour les premiers que ce soit par jour, par semaine ou par mois. Les dix premiers sont donc : Toulouse, Paris, Montpellier, les mobiles, Rodez, Montauban, Bordeaux, Albi et Clermont-Ferrand. Nous sommes donc lus dans 1701 villes françaises différentes ce qui est une nette diminution mais les données de Google Analytics sont difficiles à interprêter.

Notre newsletter :

Notre autre grande satisfaction est la réussite et l'appréciation de notre lettre d'infos bimensuelle. Nous avons à nouveau battu le record de lectures pour ce premier de l'année avec ce n°108, encore plus quand je mesure le nombre d'ouvertures.

Nous avons ainsi créé une nouvelle zone "médias" pour sélectionner les articles ou les vidéos où l'on parle de nous. Cela vous plait et cette zone est maintenant une des plus lues (ou visionnées).

Vous appréciez sa simplicité, ses éditos quelquefois contestataires (bon sens paysan), le fait qu'on y trouve toujours quelque chose d'intéressant à lire, vous la lisez et vous y revenez ou vous la renvoyez à des proches ou des collègues. Impressionnant, cela vaut vraiment le temps que nous y passons. Nous n'avons pratiquement pas de désabonnement à cette lettre (0.1 à 0.2 %) et encore, ce sont bien souvent des gens qui changent de mail ou d'emploi.  Nous apprécions vos messages d'encouragement et votre adhésion sur cette lettre.

Voici les cinq articles les plus lus de notre dernière édition N°130 du 28 novembre 2017.

- Tout n'est pas rose dans le "consommer local"
- le réseau des Pharmacies Lafayette racheté par la Banque Rothschild
- le classement de nos plus belles entreprises par département
- le championnat du monde du pull moche à Albi a fait un carton
- nous passons de moins en moins de temps sur facebook (et c'est une bonne chose...)

Bravo, vous vous appropriez de plus en plus notre territoire en élargissant vos zones de lecture. Les Tarn-et-Garonnais s'intéressent aux Cévennes par exemple et les Lozériens au Quercy. Ce n'était pas évident non plus pour la Charcuterie Chabbert à Mur-de-Barrez d'avoir des lecteurs à Moissac ou au sud du Tarn, cela fait un petit bout de route quand même ! Donc notre stratégie de documentation permanente vers nos acteurs économiques fonctionne et prend de l'ampleur. Sur cette lettre qui est quand même très "locale", nous comptons quantité de lecteurs d'autres régions qui apprécient ces nouvelles, cet "éclairage" bi-mensuel sur notre économie locale. Cela devrait se traduire par des visites, peut-être des implantations ou des commandes. En fait, on devrait nous payer pour ça mais ils n'ont plus de sous du tout.

A noter également, l'apparition d'un nouvel espace "médias" qui va mettre en avant tous les médias locaux, régionaux ou nationaux qui parlent de nous.

Stratégie Facebook :

On progresse nettement. Nous avons ainsi publié plusieurs pages qui ont été lues par plusieurs milliers de lecteurs. Le record absolu a été atteint pour la Laiterie Fromagerie Rissoan en Lozère avec 5 600 vues. Il y a une page centrale Vivreaupays qui reçoit des infos pertinentes des départements et aussi d'autres infos qui nous touchent tous. Il y a ensuite 6 pages que l'on peut qualifier de locales, la plus lue est celle de la Lozère, puis vient Montauban, l'Aveyron, Millau Grands Causses, et à parité le Tarn et le Quercy où facebook compte beaucoup moins d'utilisateurs. Cela va venir. Dans ces pages, nous pouvons publier plus facilement des infos ou des événements locaux. Facebook nous permet également de faire de la communication différente autour de la musique le week-end comme pour la Saint-Valention avec notre cadurcien Charles Dumont. Là aussi, c'est lu, nous avons dû avoir plus de 550 lecteurs pour celle de Bowie.

Des interviews de VIVREAUPAYS :

Notre excellente radio locale CFM nous a interviewé.

Vous pouvez l'écouter en cliquant sur ce lien pour la présentation générale du site d'infos.

Vous pouvez l'écouter en cliquant sur ce lien pour la présentation du site de vente en ligne (février 2013) 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous