Accueil

L’alternance est de plus en plus plébiscitée par les étudiants et les employeurs. Quels sont les avantages et les particularités de ce statut ?

 

Étudiants, 5 questions à vous poser avant de vous lancer dans l’alternance

 

Pourquoi choisir l’alternance ?

L’alternance est une formule qui séduit de plus en plus par son caractère formateur. Elle permet à l’étudiant de suivre une formation répartie entre des enseignements théoriques et une expérience significative en entreprise. L’alternance permet également à l’étudiant une adaptation souvent plus simple dans l’entreprise.

Il existe 2 types de contrat en alternance : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ils peuvent être conclus en contrat à durée limitée ou dans le cadre d'un contrat à durée indéterminée (CDI).

Lire aussi : Apprentis : votre employeur a droit à des aides en matière d'embauche

Quel type de contrat choisir en alternance ?

  L'apprentissage Le contrat de professionnalisation
Quelle situation ? Relève de la formation initiale Relève de la formation continue
Qui peut y prétendre ?
  • Les personnes de 18 à 25 ans révolus
  • les apprentis de plus de 25 ans préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu
  • les personnes de plus de 25 ans reconnues travailleur handicapé
  • les personnes de plus de 25 ans ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise nécessitant le diplôme ou titre visé
  • les sportifs de plus de 25 ans de haut niveau
  • les personnes jusqu'à 30 ans dans certaines régions
  • Les personnes de 16 à 25 ans révolus
  • Les demandeurs d'emplois de 26 ans et plus
  • Certains bénéficiaires de minima sociaux

 

Quelles finalités ? Diplôme d'État (CAP, Bac, BTS, Licence, Master…) ou titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) Qualification enregistrée au RNCP (diplôme ou titre), reconnue dans les classifications d'une convention collective nationale de branche ou ouvrant droit à un certificat de qualification professionnelle (CQP)
Durée du contrat En principe de 1 à 3 ans en fonction du type de profession et de la qualification préparée, voire 4 ans pour les travailleurs handicapés. De 6 mois à 1 an, voire 2 ans dans certains pour les contrats à durée déterminée (personnes titulaires des minima sociaux, bénéficiaires de l'allocation adultes handicapés AAH ou ayant bénéficié d'un contrat unique d'insertion CUI).
Nombre d'heures de formation 400 heures par an 15 à 25 % de la durée du contrat sans pouvoir être inférieur à 150 heures, sauf dérogation de branche.

Quelle rémunération pour l'alternant ?

Le contrat d'apprentissage

La rémunération de l'alternant en contrat d'apprentissage correspond à un pourcentage du smic. Variable en fonction de l'âge de l'apprenti, la rémunération progresse chaque nouvelle année de l'exécution du contrat.

  Apprenti de moins de 18 ans Apprenti de 18 ans à moins de 21 ans Apprenti de 21 ans et plus
La rémunération en contrat d'apprentissage
1ère année 25 % du smic 41 % du smic 53 % du smic
2ème année 37 % du smic 49 % du smic 61 % du smic
3ème année 53 % du smic 65 % du smic 78 % du smic

Le contrat de professionnalisation

La rémunération de l'alternant en contrat de professionnalisation correspond à un pourcentage du smic variant en fonction de son âge et du niveau de sa formation initiale.

  Inférieur au baccalauréat Égal ou supérieur au baccalauréat
La rémunération en contrat de professionnalisation
Moins de 21 ans Au moins 55 % du smic Au moins 65 % du smic
21 ans à 25 ans Au moins 70 % du smic Au moins 80 % du smic
26 ans et plus Au moins le smic ou 85 % de la rémunération conventionnelle ordinaire. Au moins le smic ou 85 % de la rémunération conventionnelle ordinaire.

À savoir

Pour calculer votre rémunération, vous pouvez utiliser le simulateur de calcul de rémunération disponible sur le Portail de l'Alternance.

Accédez au simulateur de votre rémunération

Comment trouver son entreprise ?

La recherche de l’entreprise est une étape cruciale de l'alternance. Elle nécessite une marge d’anticipation suffisante. Les délais de recrutement sont parfois longs. L’entreprise choisie par l’étudiant doit être le reflet de la direction qu’il souhaite donner à son cursus.

Multipliez les canaux de recherche pour mettre toutes les chances de votre côté : salons et forums de recrutement, sites emploi des branches professionnelles, sites des entreprises, Pôle emploi, etc. Les organismes de formation peuvent également être d’une aide précieuse car ils disposent souvent de partenariats établis.

Les structures de la fonction publique accueillent également de nombreux alternants tous les ans, dans des métiers variés. Pour consulter les offres disponibles, n’hésitez-pas à vous rendre sur les plateformes dédiées au recrutement de chaque ministère.

Consultez les offres d'emploi sur le Portail de l'Alternance

Lire aussi : Apprenti dans la fonction publique, pourquoi pas moi ?

Comment effectuer son inscription dans un organisme de formation ?

Il arrive que l’employeur accueillant un alternant gère son inscription dans un organisme de formation. Il est toutefois préférable pour le futur étudiant d’effectuer des recherches en amont pour identifier l’organisme et la formation les plus en phase avec son projet professionnel. Les futurs alternants peuvent notamment  obtenir toutes les informations utiles sur le portail dédié à l’alternance.

Recherchez une formation sur le Portail de l'Alternance

Important

Par ailleurs, il est recommandé aux futurs alternants de se renseigner sur les calendriers des différents organismes pour ne pas manquer les campagnes d’inscription.

Quelles aides obtenir lorsqu’on est alternant ?

Il existe des aides dédiées aux apprentis afin de les soutenir dans leurs parcours. Il peut s'agir d'aides étatiques, régionales ou d'avantages procurés par l'entreprise :

  • L'aide financière de l'État de 335 € accordée aux apprentis de moins de 21 ans dont le contrat d'apprentissage a débuté entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017.
  • La carte d'étudiant des métiers, délivrée obligatoirement par votre organisme de formation dans le cas d’un contrat d’apprentissage, sous condition pour le contrat de professionnalisation. Cette carte permet d’accéder à de nombreux avantages et réductions financières, à l'instar de la carte d'étudiant de l'enseignement supérieur.
  • L'Allocation Personnalisée au Logement de la Caisse d'allocations familiales (Caf) dont le montant sera calculé en fonction des conditions de ressources du demandeur.
  • L'accès aux logements étudiants (pour les alternants détenteurs d'une carte d'étudiant).
  • L'aide Loca-pass qui permet aux étudiants d'obtenir un prêt équivalent au montant du dépôt de garantie demandé au moment de la location d’un appartement. Ce prêt pourra ensuite faire l'objet d'un remboursement échelonné.
  • Les avantages procurés par les entreprises ayant un Comité d'entreprise (CE) comme le remboursement partiel de votre titre de transport, des tickets restaurants, des chèques-cadeaux ou des chèques-vacances.
  • Les aides du Conseil régional sont des aides complémentaires au transport et aux dépenses d'équipement nécessaire à la formation. L'apprenti doit en faire la demande auprès de Conseil de sa région.

À savoir

À noter enfin que les salaires versés dans le cadre de contrats d’apprentissage sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du smic.

Lire aussi : Êtes-vous prêts pour l'apprentissage ?

Source : Impots.gouv le 5.9.2018

En savoir plus

Infos :
TOUT SAVOIR SUR L'ALTERNANCE

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous