Accueil

Les tensions récentes sur les marchés financiers ont démontré l’impact désastreux des comportements moutonniers de masse.

La peur n’éloigne pas le danger mais au contraire l’accentue ! Dans notre cas, cette inquiétude se transmet aux acteurs économiques qui restreignent leurs achats et modifient leurs comportements accentuant encore la situation. Il nous faut donc obtenir l’effet inverse, l’inverse de la peur, du pessimisme est bien sur l’optimisme, l’insouciance.

Cet effet a déjà été étudié, il y a plus d’un siècle par le Docteur COUE, pharmacien de son état à Troyes.

Persuadé de la force de l'autosuggestion, Émile Coué, pour se débarrasser d'un client grincheux et sans ordonnance, lui avait proposé une prescription d'eau distillée. Cette prescription était faite de manière méticuleuse, renforçant l'importance de l'absorption de ce liquide. Huit jours plus tard, le client vint remercier Émile Coué pour l'efficacité de son médicament.

Le Docteur COUE avait pris conscience de l'influence qu'un pharmacien peut avoir sur la guérison de ses clients en proposant des pseudos remèdes n’ayant aucun effet (méthode Placebo). Il suivait en fait les travaux d’un médecin de Nancy le Dr Liébault et de l’un de ses confrères le Dr Bernheim. Il développa progressivement sa méthode et se retira à Nancy pour poursuivre ses recherches et préparer des conférences qu’il va donner un peu partout dans le monde.

En 1913 un jeune licencié en philosophie, Charles Baudouin, prend contact avec Emile Coué. Il a entendu parler des travaux de celui-ci et souhaite pouvoir les appliquer à la pédagogie de l'enseignement. Charles Baudouin, premier "disciple" d'Emile Coué, va par ses écrits le faire connaître au-delà des frontières. Il pousse Emile Coué à donner des conférences dans le monde.

Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Russie, la méthode Coué et le principe d' autosuggestion se développent. Ils influencent ou donnent naissance à de nouvelles approches ou techniques comme la pensée positive, la visualisation, le training autogène de Schultz, la sophrologie, l'analyse transactionnelle (AT) et la programmation neurolinguistique (PNL).

“Le marchand de bonheur” comme il est surnommé aux Etats-Unis, quitte ce monde le 2 juillet 1926. Il est enterré à Nancy sa ville d’adoption.

Avec l'autosuggestion, Emile Coué est le père du Coaching moderne et de sa nouvelle approche : la thérapie orientée solutions.

La méthode est simple, pratique, facile à mettre en oeuvre et gratuite! Les possibilités de l'autosuggestion sont sans limites.

Notre subconscient est à l'origine de nos états physiques et mentaux ; c'est par notre imagination que nous pouvons communiquer avec notre subconscient. Nos images et nos représentations négatives ont des effets sournois et dévastateurs. Nous avons cette liberté et cette capacité d'imaginer le possible et le positif.

Il s'agit bien de l'imagination et non de la volonté contrairement à ce que dit le vieil adage " Quant on veut, on peut ". L'insomniaque veut dormir comme l'alcoolique veut quitter son état, cette volonté ne suffit pas. Il ne s'agit pas de vouloir guérir, mais de s'imaginer guéri.

Pour illustrer ses postulats de base Emile Coué citait souvent le texte de Blaise Pascal sur le vertige et la volonté.

Chacun d'entre nous est capable de marcher sur une planche de 10 mètres de long et de 25 centimètres de large si celle-ci est posée sur le sol. Supposons que cette planche soit placée entre les deux tours d'une cathédrale, peu de personnes seront prêtes à s'élancer !

Malgré tous les efforts de volonté possibles, la chute est quasiment inévitable. Dans le premier cas, l'imagination nous dit que la traversée était facile, dans le second nous imaginons la chute. Le charpentier comme le couvreur imaginent, eux, qu'ils peuvent le faire.

5 grands postulats de base :

Une pensée, bonne ou mauvaise, que nous avons en tête est pour nous la réalité, et a tendance à se réaliser. (Cf. ci-dessus : imaginer la chute)

La première faculté de l'homme est l'imagination

Quand il y a lutte entre l'imagination et la volonté, c'est toujours l'imagination qui l'emporte sans aucune exception.

Lorsque la volonté et l'imagination sont en accord, elles font plus que s'ajouter, elles se multiplient. (C'est une image pour illustrer la force de cette alliance)

L'imagination peut être conduite.

Émile Coué formalise sa méthode en une phrase et engage ses patients à répéter vingt fois de suite et trois fois par jours :

" Tous les jours et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux"

Voici une méthode et des recommandations :

Définir un but
Nous n'arrivons pas au résultat souhaité si nous ne l'avons pas prévu. L’objectif doit être le plus précis possible.

Pratiquer sans effort
L'autosuggestion se pratique dans la détente et le lâcher prise. Par exemple au cours d'une séance de décontraction et de respiration en position assise ou allongée.
Pour ne pas avoir à faire l’effort de compter le nombre répétition, Emile Coué conseille d’utiliser une corde à 20 noeuds ( un peu comme un chapelet...)
La répétition des phrases (autosuggestion) peut se faire également en faisant autre chose qui occupe le conscient : Se doucher, faire du jogging, conduire, repasser, marcher...

Parler à haute voix
Pour une autosuggestion générale répéter plusieurs fois de suite (10 fois de suite et 3 fois par jours selon Emile Coué) :
" Tous les jours et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. "
Autosuggestion spécifique :
" Je suis de plus en plus ... "
" Ma ... s'améliore de jours en jours "
" C'est facile et je peux ..."

La répétition se fait à voix haute pour que “l’ordre” passe aussi bien par l’oreille interne que par l’oreille externe.
Utiliser une voix monotone et peu portée comme une litanie.

Construire une autosuggestion :

1°) Commencer par “Je”
2°) Utiliser le présent ou le futur proche ( verbe aller au présent + verbe d’action à l’infinitif)
3°) Formuler la décision, demande ou objectif positivement : sans “ne....pas...”
4°) Avec le plus de précision possible en répondant dans la mesure du possible aux question suivantes :
Avec qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ?
Exemple pour un insomniaque : “ Je vais dormir cette nuit dans mon lit, profondément, d’une traite et jusqu’à 7h00 du matin.”
Et non pas “ je ne vais plus faire d’insomnie”....

Pratiquer régulièrement
N'attendez pas d'avoir un besoin impératif, pratiquez au quotidien l' autosuggestion et tout au long de votre vie.

Le premier Congrès international sur la méthode COUE a été organisé à Nancy les 2, 3 et 4 septembre 2011.

Ce congrès, est initié par les Couéistes suisses, allemands et autrichiens, avec la collaboration des associations et pratiquants "Coué" de France. C'est une opportunité offerte aux professionnels, sympathisants et praticiens de l'autosuggestion consciente de se rencontrer et d'échanger sur la célèbre "Méthode Coué" et ses multiples applications.  Ce congrès est également l’occasion pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus de découvrir ou redécouvrir cette méthode internationalement connue.

Alors, nous ne disons pas que nous détenons la solution mais quand même, on fait le maximum pour la trouver !

D’après les sites

www.methodecoue.com

www.blogpygmalion.com/methodecoue/index.php

www.autosuggestion.fr

 

Infos :
DECOUVRIR LA METHODE COUE

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous