Accueil

- LOZERE (48)

JEAN CLAUDE BOURRET JOURNALISTE

Jean-Claude Bourret (né le 17 juillet 1941 à Lyon) fut journaliste, grand reporter, puis rédacteur en chef de journaux télévisés.

Il bénéficia d'une très forte notoriété tant sur TF1 que sur la Cinq, chaîne disparue.

Jean-Claude Bourret est diplômé du Centre de formation des journalistes à Paris (promotion 1967) et en sort Major de la promotion radio.

Jean-Claude Bourret commence sa carrière à France-Inter le 1er juin 1967. Devenu grand reporter en 1969, il couvre les déplacements de tous les Présidents de la République de Charles de Gaulle à Valéry Giscard d'Estaing en passant par Georges Pompidou. Il couvre également l'ensemble des tirs Apollo vers la Lune depuis Cap Canaveral. Il a inventé le tour de France des plages (en 1969) qui donne aux auditeurs la température de l'eau et l'état de la mer.

Le 1er janvier 1973, Jean-Claude Bourret devient présentateur de la 3e chaîne de l'ORTF et présente à ce titre le premier journal télévisé lors de l'ouverture de l'antenne dans le studio 135 de la Maison de Radio France à 18h30.

Le 6 janvier 1975, Jean-Claude Bourret devient rédacteur en chef et présentateur des journaux télévisés de TF1. Il a été le premier à mettre à l'antenne la carte météo satellite et les prévisions à cinq jours en 1975. Le 4 décembre 1976, dans son journal de 20h, il présente pour la première fois dans un journal national Nicolas Sarkozy, alors âgé de 21 ans (source : l'Express 26 juin 2008).

Le 15 septembre 1984, il crée la première télévision du matin sur TF1 : Bonjour la France-Bonjour l'Europe tout en continuant à présenter le journal de 13h. En 1986, toujours sur TF1, Jean-Claude Bourret révèle en exclusivité mondiale que le nuage radioactif de Tchernobyl a bien traversé la France.

Le 1er juillet 1987, Jean-Claude Bourret devient rédacteur en chef et présentateur des journaux de 13h sur la Cinq. Dès Septembre 1991, il présente les journaux du week-end, jusqu'à la mort de la chaîne le 12 avril 1992. Il y crée la première émission de TV entièrement inter-active, Duel sur la Cinq: les téléspectateurs pouvaient voter chaque jour (par téléphone et Minitel) et choisir le débatteur qui les avait le plus convaincu.

Dès le début des difficultés fatales de La Cinq, Jean-Claude Bourret prend la tête de l'Association de Défense de la Cinq, dont le but était de tenter de protéger la Cinq, puis de recréer une nouvelle chaîne de télévision remplaçant La Cinq, d'abord sur le cinquième réseau hertzien resté vacant, puis sur satellite. Aujourd'hui, Jean-Claude Bourret est toujours président de l'association "TV Liberté" de défense des télespectateurs.

En décembre 1994, Jean-Claude Bourret devient conseiller du président de La Cinquième, Jean-Marie Cavada, et présentateur de l'émission Détours de France. En même temps, Jean-Claude Bourret est nommé rédacteur en chef de Radio Monte-Carlo de 1994 à 1999 où il présente la tranche du matin de 6h30 à 8h30, puis en 1998, le journal de 13h. Jean-Claude Bourret est le créateur du Press Club de France qui compte plus de deux mille journalistes en 2009.

Le 9 mai 2003, TF1 a rendu un hommage à la carrière de Jean-Claude Bourret (émission les sept péchés capitaux). En août 2003, c'est M6 qui rend hommage à Jean-Claude Bourret dans Secrets d'actualité pour son scoop sur Tchernobyl.

En décembre 1999, Jean-Claude Bourret est nommé conseiller du Directeur général de la Gendarmerie nationale. A ce titre, il présente dans les arènes de Nîmes le 13 septembre 2003 un spectacle réunissant symboliquement pour la première fois les orchestres de la gendarmerie nationale et de la Police nationale en présence du Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy (qui voulait marquer sa volonté de rapprocher Police et Gendarmerie) et du Ministre des armées Michèle Alliot-Marie.

Le 27 novembre 2007, Jean-Claude Bourret a été élevé au grade de Colonel (RC) par le Général d'armée Guy Parayre, Directeur de la Gendarmerie nationale (104 000 militaires) en présence du Major Général Gilles. Le 4 juillet 2008, le nouveau Directeur de la Gendarmerie nationale adresse un message à toutes les brigades de gendarmerie pour préciser que Jean-Claude Bourret est habilité à rencontrer tout sous officier ou officier de gendarmerie dans le cadre de la mission d'information que lui a confié le Général d'armée Gilles.

En juillet 2009 il participe sur France 2 à l'émission des frères Bogdanoff à propos du quarantième anniversaire du premier pas de l'homme sur la Lune et des tirs de fusées Apollo (USA) en 1969 et 1970. Jean-Claude Bourret a été envoyé spécial à Houston de France Inter et a obtenu en exclusivité mondiale l'origine de l'explosion d'Apollo XIII.

Le jeudi 1er avril 2010, il a participé au lancement de l'émission "Touche pas à mon poste" diffusée sur France 4 tous les jeudis à 22h30 .

Ses écrits sur la Bête du Gévaudan :
Dans un ouvrage en deux volumes, Le Secret de la bête du Gévaudan (éd. du Signe, 2010), Jean-Claude Bourret, en s'appuyant sur ses recherches historiques, assure avoir percé le secret de la bête, être parvenu à une certitude sur cette énigme. Le premier tome s'arrête à la mort "officielle " de la bête, un énorme loup de 65 kg, présenté au roi Louis XV le 1er octobre 1765. Le second tome, dans lequel J.- C. Bourret révèle le résultat de ses recherches, a été publié début novembre 2010. L'auteur a découvert des documents qui permettent de retracer le passage de la Bête en 1763 dans le Dauphiné. Par ailleurs, il publie des extraits d'un document scientifique officiel Norvégien sur le loup, démontrant que des loups non enragés ont attaqué et blessé des hommes au XXe siècle entre 1917 et 1987.

Il est à l'origine de la création des voitures de police de couleur blanche avec rampes de gyrophares (M. Bonnet étant ministre de l'intérieur).
Il est à l'origine de la création de l'échelle de gravité des incidents nucléaires : le CEA (Commissariat à l'Énergie Atomique) l'avait consulté après la catastrophe de la centrale de Tchernobyl.
Il est chevalier de l'Ordre National du Mérite et chevalier de la Légion d'honneur.
Il est Président d'honneur (depuis 1995) de l'association Les Petits Coeurs, association qui s'occupe des enfants cancéreux du Centre Léon Bérard (Lyon).
En juin 2009 Jean-Claude Bourret est élu au sein du conseil d'administration du Press Club de France qu'il a créé avec l'appui du groupe ACCOR

copyright : wikipedia

Contact :
JEAN CLAUDE BOURRET JOURNALISTE
48
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous