Accueil

LE NAYRAC - AVEYRON (12)

LA FAMILLE RICHARD ET SES CAFES

L'histoire de la Maison Richard, originaire du Nayrac en Aveyron, se confond avec une des gloires de la vie parisienne et française : les cafés, bistrots,

et restaurants formés essentiellement d'aveyronnais et d'auvergnats à l'époque.

1875 Pierre Fayel, originaire du Nayrac dans le Nord Aveyron, ouvre un café charbon à Paris, rue des Apennins dans le 18ème arrondissement

1892 Il achète un entrepôt au 11 rue des Cailloux à Clichy pour la vente de vin en gros. A l'époque, on n'utilisait que des fûts de 110 litres ou de 55 litres, car tout était livré par des charrettes à bras.
 
  1900 Il cède l'entrepôt à sa fille et à son gendre Mr Bélières. L'affaire va rapidement prendre de l'essor et la charrette à bras est remplacée par la voiture à cheval.

1920 François Bélières cède l'affaire à son beau frère, Auguste Fayel. Henri Richard, son petit cousin de 22 ans, est engagé comme employé. A la reprise de l'affaire, l'inventaire stipule que la maison compte 3 attelages, 4 chevaux et 1 chèvre ! Quant au volume de vin commercialisé, il est de 10000 hectolitres.
 
  De 1920 à 1930 le véhicule automobile permet d'étendre les secteurs de livraison et le volume vendu passe à 20000 hl.
1938 Auguste Fayel, après la mort accidentelle de son fils, cède son affaire à Henri Richard le 9 avril 1938. La maison Richard est née ! Quand il reprend l'affaire à quarante ans, il poursuit le développement fidèle à un principe, c'est le client qui fait vivre et prospérer l'entreprise.

1945 Reprise de la société Casses Création des Sources de France pour distribuer les eaux minérales, jus de fruits et sodas aux CHR.
 
 1950 Le mouvement vers la consommation des vins au comptoir, aux dépens des alcools forts, s'accentue. Henri travaille plus étroitement avec son frère cadet, Georges, installé en Algérie où il dirige une affaire de négoce en vins et des propriétés viticoles. Les entrepôts de Clichy s'agrandissent pour permettre l'installation de chaînes de mise en bouteilles. Les cuveries peuvent à présent stocker 30000 hl tandis que de nouveaux entrepôts de stockage sont ouverts dans l'est parisien à Bercy. L'ère du litre vient remplacer l'ère du fût.
 
 1955 André Richard entre dans l'entreprise et crée l'activité torréfaction de café à Asnières.

1960 Début d'une politique de rachat de vignobles qui, de 1960 à 1990, a vu l'acquisition d'une dizaine de domaines dans le bordelais, le beaujolais et la vallée du Rhône, soit une superficie totale de 600 ha.
1964 Pierre Richard rejoint la société pour développer l'activité café.
1985 Reprise de la S.A Vernhes, distributeur sur Paris de vins, alcools et café dans le CHR.
 
 L'esprit familial perdure et la nouvelle génération rejoint l'entreprise. Corinne et Céline, filles de André Richard, s'impliquent dans la branche vin. Tandis que Nathalie, sa 3ème fille, dirige plusieurs unités de restauration. Anne et Arnaud, fille et fils de Pierre Richard, épaulent leur père dans le métier du café. Un esprit familial qui n'a nullement souffert du changement d'échelle des activités de la Maison.
 
Les Vins Richard comprennent aujourd'hui un chai de stockage d'une capacité de 80000 hl, un laboratoire d'analyse et de surveillance, des caves de stockage et de vieillissement de 35000m2 ainsi qu'une plate-forme de distribution.

Les Cafés Richard c'est aujourd'hui une installation de pointe pouvant torréfier jusqu'à 40 tonnes de café par jour, des techniques de conditionnement adaptées, un réseau d'agences étoffé qui assure une proximité avec ses clients dans toute la France.
 
2004 Ouverture du site web B2B du groupe Richard dans les activités vins et cafés

2011 Rachat du réseau INTERCAVES et de son réseau de boutiques.

Texte et photos : propriété de Richard cafés
 

Contact :
LA FAMILLE RICHARD ET SES CAFES
12 LE NAYRAC
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous