Accueil

NAJAC - AVEYRON (12)

HUBERT BOUYSSIERE PERSONNALITE INCONTOURNABLE DANS LE NAJACOIS

Si le tourisme est florissant sur le territoire de Najac, c’est en grande partie grâce à Hubert Bouyssière qui fut élu – maire puis conseiller général

– durant 63 ans et qui sut prendre les bonnes décisions au bon moment.

C’était en 1965. Le préfet de l’Aveyron, M. Denizot, avait fait faire une étude sur les potentialités de développement touristique dans le département. Hubert Bouyssière, fraîchement élu conseiller général, eut la surprise de découvrir que, parmi les pôles concernés se trouvait son canton.

« Tout le monde m’a conseillé d’acheter des terrains » afin de disposer de réserves foncières. Ce qu’il fit. 100 hectares ici, 50 hectares là… Mais la démarche n’était pas comprise de tous. « On me tournait un peu en dérision ». Puis, il y eut ce fameux orage « comme on n’en voit plus. Il a plu sur le cadastre à la mairie. J’étais découragé.

Dans ma 4L, je suis monté à Puech Moutonnier. Il n’y avait pas de chemin. Je suis allé à pied jusqu’au belvédère. Le ciel était lavé et j’ai vu un paysage tellement beau que je me suis dit : tu dois pouvoir faire quelque chose là ».

La SNCF avait alors en projet d’implanter un village de vacances « à la limite du pays vert et du Midi. Ils sont venus ici. Je les ai amenés là-haut » où fut construite la résidence Prexhotel.

« Un train partait tous les lundis soir d’Amsterdam et arrivait directement à Najac le mardi matin. 400 personnes en descendaient pour passer une semaine ».
Dans le même temps, Village Vacances Famille investit à Mergieux dans une soixantaine d’habitations. Autant d’installations touristiques qui créent de nombreux emplois tandis que cette dynamique entraîne dans son sillage hôtels, restaurants… et génère des taxes utilisées pour aménager le village.

Gendarmerie, Poste, perception, office de tourisme, lotissement, gîtes communaux… : des réalisations qui, si elles n’avaient pas été faites alors, ne pourraient l’être aujourd’hui comme le soulignent Bernard Vidal, conseiller général, et Raymond Rébellac, maire de Najac.



Hubert Bouyssière est né à Villevayre en 1919. « J’ai terminé mes 92 ans » dit-il. Se nommant lui-même « jeune vieillard », il a entrepris d’écrire ses mémoires. « Tout le monde me les demande ; je le fais aussi pour mes petits-enfants. C’est un véritable roman ».

Au sortir de la guerre, Hubert Bouyssière a été sollicité pour les élections municipales. « J’ai été élu triomphalement parce que j’étais jeune et beau et que les femmes votaient pour la première fois ».

A propos d'Alain Peyrefitte
« Il pleuvait dans l’église. Le clocheton était désagrégé. Le curé Mathieu avait fait intervenir le ministre des affaires culturelles originaire de Najac, Alain Peyrefitte. Un délégué est venu, on est monté, on a vu des poutres pourries. On a eu 50 millions » pour commencer.

copyright : L’AVEYRON / MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL / JANVIER 2012

Hubert Bouyssière est un des élus ayant eu la plus longue durée de vie élective en France, ancien conseiller général du canton de Najac jusqu'en 1998, ancien premier vice-président du conseil général de l'Aveyron, chevalier de l'Ordre de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite. Hubert Bouyssière fut élu municipal 63 ans durant (de 1945 à 2008) et maire pendant 55 ans (de 1953 à 2008), successivement de Villevayre puis de Najac à partir de 1965, en Aveyron.

Actualisation octobre 2017 avec la Mairie.

M. Bouyssière se porte bien, il a maintenant 97 ans ! La Mairie vient de baptiser une esplanade à son nom.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Contact :
HUBERT BOUYSSIERE PERSONNALITE INCONTOURNABLE DANS LE NAJACOIS
12 NAJAC
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous