Accueil

RODEZ - AVEYRON (12)

FABRE EDOUARD

Ingénieur agronome, diplomé de l'institut Pasteur, il a fait partie des équipes de M. CHEGUT lors de l'époque héroïque à la Caisse Régionale du Crédit Agricole et en devint directeur général Adjoint.

Né dans le Tarn, mais de parents aveyronnais, Edouard Fabre est marié et père de quatre enfants.

Après le CA, en 1991, il rejoint la Direction générale de la RAGT, en est nommé administrateur puis vice Président Directeur Général.  De 2001 à 2005, il est élu vice président directeur général du Holding financier RAGT. Il en est toujours administrateur.

Il assure également différentes missions importantes sur le plan de la région ou sur le plan régional :
 - chargé de cours à l'école supérieur de commerce de Toulouse
 - chargé de cours au Centre National d'Etudes et d'Agronomie des Régions chaudes à Montpellier
 - Président de la Société Centrale d'Agriculture de l'Aveyron
 - Vice Président du MEDEF Aveyron
 - Conseiller du Commerce Extérieur de la France
pour ne citer que les principales fonctions.

Favorable aux OGM, et a pris nettement position :
«Les techniques biologiques ont été porteuses d'effets positifs qui ne peuvent être niés puisque l'espérance de vie a été améliorée de 25 ans en quelque 30 années, en apportant à tous un niveau de vie occidental alimentaire que les deux tiers de l'humanité nous envient ».

Il s'inquiète de l'évolution climatique, de la croissance exponentielle de la population :
« Comment va-t-on la nourrir ? Face à l'arme alimentaire, nous avons la technologie. On va laisser faire les autres alors que pour une bonne évolution il faut qu'il y ait compétitivité ? Les Américains avancent, emmagasinent des sommes d'informations que nous n'avons pas. Ne pas faire du plein champ est une erreur. Tout est lié. Aux mains de qui va-t-on laisser toutes les plantes de la planète ?

Il faut que nous cessions de faire la politique de l'autruche parce que nous avons peur du problème, il en va de la survie de l'humanité. À la vitesse où ça va, il y a des découvertes tous les jours. Tant de mauvaises informations, c'est triste à pleurer ».

Édouard Fabre en appelle à la raison « devant le risque d'une rupture colossale aux influences sur la physique, l'alimentation, la biologie ». Et d'interroger : « Combien reste-t-il des 2 500 chercheurs que nous avions il y a quelques années en Midi-Pyrénées ? La majorité est partie essentiellement aux États-Unis. »

Et de conclure tranquillement : « Demandez donc à ceux diabétiques qui sont contre les OGM s'ils se soignent ? L'insuline utilisée dans les cartouches avec lesquelles ils se piquent est une insuline de synthèse issue d'une bactérie OGM cultivée à partir du tabac ».

Il fut président de la CCI de Rodez jusqu'en novembre 2010, assurant la transition entre d'anciennes méthodes et une nouvelle gouvernance plus dynamique et plus ouverte au nouveau monde.

 

Contact :
FABRE EDOUARD
12 RODEZ
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous