Accueil

ROQUEFORT - AVEYRON (12250)

LEON FREYCHET GRAND INDUSTRIEL DE ROQUEFORT

Un des plus plus grands noms de Roquefort. Homme de conviction, Léon FREYCHET a très vite affiché son idéal patriotique et a eu un rôle majeur dans la Résistance.

Directeur des Caves de Roquefort, il aurait pu se contenter de jouer ce rôle. Mais il s’est lancé dans la mêlée en s’engageant dans la Résistance. Le paysage des Causses et celui de Roquefort, qu’il connaît si bien vont lui permettre d’organiser des caches.  

Au moment de la promulgation du STO, il est le premier à inciter les jeunes à ne pas partir : il leur fournit de faux papiers d’identité et les place dans les fermes autour de Roquefort.

 Il a le sens de l’organisation, aussi, lorsque l’Armée secrète est créée en 1942, Léon Freychet en devient le Chef départemental. Il va alors structurer la Résistance en Aveyron.

Le 3 mai 1944, il est arrêté par La Gestapo, à Rodez, en compagnie d’ « Olivier » et du lieutenant Barbey. « Olivier » se suicide avec du cyanure, de crainte de parler.

Léon Freychet est emprisonné, torturé mais il ne dit rien. Il restera entre les mains de la Gestapo jusqu’au 23 mai avant d’être envoyé en déportation à Buchenwald. Il survivra à toutes les souffrances, à toutes les horreurs grâce à sa force et à son énergie.

Il est libéré le 19 avril 1945, le jour de ses 52 ans et reprend son poste de directeur des Caves de Roquefort. Il a gagné la bataille du courage et du refus à renoncer.  

Contact :
LEON FREYCHET GRAND INDUSTRIEL DE ROQUEFORT
1893-1987
12250 ROQUEFORT
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous