Accueil

LAGUIOLE - AVEYRON (12210)

MARCELLIN CAZES ET LA BRASSERIE LIPP

C'est le 27 octobre 1880, que Léonard Lipp et son épouse Pétronille ouvrent leur brasserie boulevard Saint-Germain.

Alsacien d'origine, Léonard Lipp a fui sa terre natale, devenue allemande, et se consacre à la préparation de cervelas rémoulade en entrée et de la choucroute en plat de résistance, le tout arrosé des meilleures bières. Sa convivialité et des prix modestes lui font connaître un franc succès. La germanophobie lors de la Première Guerre mondiale l'oblige à prendre comme nouveau nom la Brasserie des Bords pendant quelques années.

En juillet 1920, le bougnat Marcellin Cazes reprend l'établissement, qui était déjà fréquenté par quelques poètes comme Verlaine ou Apollinaire. Il le fait décorer avec des céramiques murales de Léon Fargues, les plafonds peints de Charly Garrey, les banquettes en moleskine marron. C'est en 1935 que Marcelin créera le prix Cazes, qui était originellement attribué chaque année à un auteur n'ayant jamais eu d'autre distinction littéraire, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. En 1955, Marcelin passe le flambeau de l'affaire devenue emblématique d'une certaine ambiance culturelle parisienne.à son fils Roger Cazes, qui le cédera à son tour en 1990 au Groupe Bertrand.

Pierre Dumayet, dont le nom est associé aux grandes émissions de l'ORTF comme "Lectures pour tous" et "Cinq colonnes à la Une " raconte comment il participa à un voyage de presse organisé par Marcellin Cazes dans son Aveyron natal. Le patron de Lipp, la brasserie du tout Paris politique de l'époque, avait organisé ce périple médiatico-mondain pour fêter les 20 ans du prix littéraire "Prix Cazes". Morceau choisi.

“Presque tout le monde sait qu'il y a boulevard Saint-Germain une brasserie célèbre nommée Lipp. En ce temps-là, les propriétaires de Lipp étaient M. et Mme Marcellin Cazes. Vingt ans plus tôt, Marcelin Cazes avait eu l'idée de fonder un prix littéraire qu'on appela le "Prix Cazes ".

Il était donc normal, en 1949, de fêter le vingtième anniversaire de ce prix non conformiste qui, souvent, couronna de bons livres. M. et Mme Cazes étant de l'Aveyron, l'idée leur vint de faire visiter le pays aux membres du jury et à une vingtaine de jeunes journalistes.

La tournée dura une semaine. A six heures du matin, le car plein partit. Premier arrêt : Pouilly-sur-Loire : c'est l'idée du vin blanc qui avait dicté l'itinéraire. Le doyen du jury était le poète André Salmon, dont Picasso fit, en 1907, plusieurs portraits auxquels l'André Salmon de 1949 ressemblait étonnamment.

Picasso, en 1907, avait deviné ce que deviendrait le visage de Salmon, une quarantaine d'années plus tard. Je dois avouer qu'en 49 je ne connaissais pas ces portraits; mais quand je les ai découverts, en 90, au musée Picasso, j'ai pu constater que mon souvenir de Salmon était vivifié par la peinture.
Deux autres membres du jury - bien plus jeunes qu'André Salmon -, Jean Follain et Maurice Fombeure, étaient assis dans ce car qui allait vers l'Aveyron.

Aujourd'hui, ces deux poètes sont (peut - être) moins lus qu'hier. Qu'importe : ils le seront à nouveau demain par des gens jeunes qui voudront savoir ce qui se passait du côté de la poésie dans les années quarante - cinquante. Bien sûr, dans ces années - là, il y avait Prévert ; mais Prévert connaissait Fombeure et Follain. Il ne faut pas se contenter de citer les têtes d'affiche. D'ailleurs, Prévert n'était pas une tête d'affiche. Il est devenu sans l'avoir voulu, comme il arrive d'être élu sans s'être présenté. Le succès de Prévert n'enlève rien à Follain. Rien à Fombeure.

Un peu plus tard, au son des tambours qui nous accueillent, nous devinons que nous sommes arrivés à Laguiole, le pays natal.
André Salmon fit un discours si brillant que M. Cazes, tout ému, trouva une seule phrase pour lui répondre : " L'Aveyron, y a en a qu'une ".

Extrait de Pierre Dumayet "Autobiographie d'un lecteur", Le Livre de Poche.

Infos :
MARCELLIN CAZES ET LA BRASSERIE LIPP
12210 LAGUIOLE
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous