Accueil

MARVEJOLS - LOZERE (48100)

PIERRE MOREL-A-L'HUISSIER - DEPUTE EXEMPLAIRE DE LOZERE

Notre député de Lozère Pierre Morel-A-L’Huissier a été mis à l'honneur ce lundi 19 mars 2018 dans les émissions d'infos sur Canal + et CNews.

A l’occasion d’un reportage diffusé dans le cadre de l’émission « l’info du vrai » présentée par Yves Calvi sur Canal et sur Cnews+ lundi 19 mars 2018, consacrée au projet de réforme constitutionnelle, Pierre Morel A l’Huissier a été mis plusieurs fois à l’honneur.

Seul député de tout le département de la Lozère depuis la réforme de 2010, le parlementaire  qui a entamé son quatrième mandat consécutif à la suite des dernières élections législatives, parcourt chaque mois 7000 km pour aller à la rencontre des habitants de sa circonscription. Un investissement bien perçu par les lozériens : « Pas touche à leur député », a ainsi commenté le reportage dans lequel des lozériens exprimaient leur attachement au contact direct qu’ils entretiennent avec leur représentant au Palais Bourbon.

Très actif sur le terrain, Pierre Morel l’est aussi à l’Assemblée, ont souligné les différents invités du plateau : il y est « connu comme le loup blanc et intervient beaucoup dans l’élaboration des textes. Des députés comme lui sont des héros de la démocratie. Au contact avec le réel avec les habitants, ils apportent de la finesse et de la chair à la loi », a commenté Olivier Picard, journaliste parlementaire. Un propos repris par Dominique Chagnollaud, constitutionnaliste, selon lequel le député de la Lozère est " très assidu, très investi, un modèle parfait de député idéal ».

« Il nous faut des Morel », a rajouté Yves Calvi à l’éloge du député de la Lozère.

Voir l’intégralité de l’émission :

Voici son parcours :

Né en 1958, juriste de formation, avocat spécialisé en droit des collectivités publiques, Pierre Morel-à-l’Huissier a mis ses compétences au service d’un département : la Lozère.

Dès 1986, il entre dans la vie politique en tant que collaborateur du Président de la Région Languedoc-Roussillon. Il parcourt de long en large les cinq départements du Languedoc-Roussillon et s'occupe plus particulièrement de la Lozère mettant en pratique son éthique d’avocat « défendre le plus faible, le plus fragile ».

En mars 1998, il est élu Conseiller Général au premier tour, à Fournels, canton de Haute-Lozère, aux confins du massif granitique de la Margeride et du plateau volcanique de l’Aubrac.

Convaincu que l’intercommunalité permettra aux petites communes rurales de se doter des moyens nécessaires à leur développement, il met en place une communauté de communes en janvier 1999 : la Communauté de communes des Hautes-Terres composée de 10 communes. Il en devient Président.

En mars 2001, il brigue le mandat de Maire de Fournels. Après cette élection, débute une ascension qui le porte dès le premier tour des élections législatives le 9 juin 2002 à l’Assemblée Nationale.

Il est le premier élu du premier tour, en France métropolitaine. En 2007, il est réélu au premier tour avec 63,89% des suffrages.

Déterminé à défendre les intérêts de la circonscription de Marvejols, il le prouve dans la mise en place d’une véritable politique publique en faveur de la ruralité et des petites communes rurales.

Très engagé au sein du Conseil Général de la Lozère où il a été réélu en 2004 à plus de 90% des suffrages, Pierre Morel-à-l’Huissier met chaque jour ses connaissances et son expérience au service des Lozériens et des Lozériennes afin que les politiques d’aménagement du territoire français prennent en compte les zones rurales les plus fragiles.

En liaison avec Jacques Blanc, Sénateur de la Lozère et Jean-Paul Pourquier, Président du Conseil Général de la Lozère et suppléant du Député, il prône la nécessité de créer des dispositifs nationaux et communautaires spécifiques pour les zones à handicaps naturels permanents.

Pierre Morel-A-L'Huissier s'est par ailleurs mobilisé en faveur de la sécurisation de la gestion des finances publiques, notamment à travers plusieurs propositions de loi, dont celle visant à instituer une procédure de certification des comptes des collectivités territoriales de plus de 3500 habitants et celle instaurant le principe d'une démarche qualité ISO des collectivités territoriales. Il a déposé une proposition de loi sur le budget des collectivités territoriales afin d'ouvrir le débat sur l'évolution de la fiscalité locale.

Le député de la Lozère se consacre en particulier à l'amélioration des services publics en milieu rural. Au mois de février 2009, il s'est engagé en faveur des zones sous médicalisées lors du débat sur la loi de Roselyne Bachelot, santé/ hôpital. Il a dénoncé l'insuffisance du projet de loi en matière de lutte contre les déserts médicaux. De même, il milite pour la mise en place du très haut débit et l'utilisation des nouvelles technologies dans les administrations des zones rurales. C'est dans cette optique de proximité  qu’ont été créés les Relais de Service Public en janvier 2009 en Lozère.

Par ailleurs, il est engagé dans la défense de l’agriculture de montagne qu’il représente en étant président du groupe élevage et vice-président du groupe montagne à l’Assemblée Nationale.

Il a pris en charge la revitalisation du régime applicable aux « sapeurs pompiers volontaires ».  Il est l'auteur d'une étude sur le télétravail que vous pouvez télécharger dans la rubrique "dossiers" et surtout, il est à l'initiative de la Droite Rurale et de la proposition de loi "Un plan Marshall pour la ruralité" à télécharger également.

Il a été réélu en juin 2012 et est désormais le seul député de la Lozère.

 Photo 2 : avec Agnès Buzyn ministre de la santé (mars 2018)

Infos :
PIERRE MOREL-A-L'HUISSIER - DEPUTE EXEMPLAIRE DE LOZERE
Hôtel de la paix 2, Avenue Brazza
48100 MARVEJOLS
Tél. : 04 66 32 08 09
Fax : 04 66 32 08 10
Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous