Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

VIVREAUPAYS PROPOSE UNE CARTE "CIVIQUE" EN REMPLACEMENT DE LA CARTE D'ELECTEUR

févr. 6

Rédigé par
mercredi 6 février 2019  RssIcon

Vous n'avez pas eu le temps de lire la totalité de notre édito ?

Ce n'est pas grave, je parlais principalement de ce projet que j'essaye de faire prendre en compte au niveau au dessus :

METTRE EN PLACE DES CARTES CIVIQUES

Je vais vous expliquer un truc complètement utopique mais il faudrait quand même y réfléchir.
J'ai toujours été partisan que tout le monde paye l'impôt sur le revenu. Oui, c'est choquant, mais ce serait un montant forfaitaire par exemple de 100€ à payer par tous (à défaut de la taxe d'habitation) mais dont on pourrait en déduire, pour les non imposables, tous les actes civiques réalisés au cours de l'année.

Comprenez bien, tous ceux non imposables à l'impôt sur le revenu recevraient en début d'année, de la part des collectivités locales, une carte civique pour leur permettre de bénéficier des services gratuits de notre Etat. Au fur et à mesure de l'avancement de l'année, il en serait déduit tous les actes civiques du citoyen. Alors bien sur, en premier lieu les votes, puisque cette carte remplacerait également la carte d'électeur mais aussi quantité d'actions civiques réalisés volontairement par le citoyen au fur et à mesure de l'année. En fin d'année, on fait le point. 2 actions civiques ou 2 votes et le coût de la carte "civique" est effacé. Ces actions civiques pourraient même venir en déduction d'amendes collectées ici ou là. L'informatique permet beaucoup de choses dorénavant.

Alors, quoi comme action civique ? Toutes celles que pourront proposer ces mêmes collectivités à partir de leurs besoins, mais aussi l'inscription à des cours de formation pour s'améliorer, donner soi-même des cours, la participation à des manifestations publiques pour aider à la manutention, ou apporter son appui intellectuel dans des travaux, pour aider d'autres personnes, des enfants, des handicapés, etc.... Les sujets ne manquent pas. Ils seraient proposés par les cartes jaunes eux-même, ou n'importe quel citoyen qui remarquerait un besoin non couvert dans sa commune.

Cette "carte civique" donnerait également accés à un coût réduit à des manifestations culturelles, et même à des services marchands avec des réductions.

Ces gens seraient ainsi à nouveau intégrés dans notre voisinage et pourraient recréer du lien social. Au lieu d'un symbole négatif (le GJ), la carte "civique" deviendrait un signe d'ouverture à l'autre, à l'appartenance à "son coin" mais aussi au fonctionnement de nos collectivités.

Je l'ai dit, c'est totalement utopique mais on est vraiment dans la mélasse... C'est l'idée de base, il faut chercher les effets pervers et comment bien préparer. Je n'ai jamais dit que je savais tout.

Voir aussi cette video de Nadau "Ils nous pourrissent la vie en voulant nous la sauver"

Courage travaillons.
 
Didier COUPLET

 

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous