Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

L'EXERCICE 2017 A ETE POSITIF POUR JEUNE MONTAGNE

juin 20

Rédigé par
mercredi 20 juin 2018  RssIcon

Le mardi 5 juin dernier se tenait l’Assemblée Générale mixte de Jeune Montagne, rassemblant producteurs, partenaires et élus à St Chély d’Aubrac.

L’occasion pour son président, Gilbert Cestrières, de présenter l’exercice de l’an passé.

Une croissance maîtrisée

« La Coopérative Jeune Montagne a toujours eu comme objectif de favoriser la production laitière sur le plateau de l’Aubrac. La maîtrise de notre production est indispensable pour maintenir la solidité de notre structure et pérenniser notre entreprise.

Tout comme la pérennité de nos exploitations, demain encore plus qu’hier, sera conditionnée à une solide valorisation de notre lait via des produits à forte valeur ajoutée que doivent être le Laguiole AOP, la Tome fraîche de l’Aubrac, ou encore l’Aligot de l’Aubrac, pour ne citer que les principaux.

Encore une fois, au regard de la valorisation de notre lait, nous ne pouvons que confirmer, comme le disait M. VALADIER que notre cahier des charges est bien un cahier de ressources. Notre Coopérative doit se mettre en avant et faire reconnaitre la qualité de ses produits et les valeurs qu’ils portent.

Enfin, nous devons impliquer nos consommateurs pour qu’ils soient réellement acteurs de notre filière équitable et qu’ils deviennent des consommateurs militants. »
Gilbert Cestrières, Président de Jeune Montagne

Chiffres 2017
• Le chiffre d’affaires 2017 est en légère progression, de +1% par rapport à 2016, avec une augmentation des volumes de 2%.
• Le prix du litre de lait se maintient à 536 € les 1 000 litres alors que la tendance au niveau national a été défavorable pour les producteurs laitiers.
• 15 739 000 de litres de lait ont été collectés contre 16 104 000 litres en 2016. La collecte a en effet connu une baisse surtout marquée début 2017, essentiellement due à la mauvaise qualité des fourrages récoltés en 2016.
• Un peu plus de 14 millions de litres ont été transformés en tome fraîche de l’Aubrac, en Laguiole AOP et en Aligot de l’Aubrac. • 1 M€ d’investissement pour financer, en majeure partie, de nouveaux aménagements sur l’atelier « Plats préparés » qui vont permettre de faciliter les conditions de travail et de désengorger l’atelier.

Le cahier des charges du Laguiole AOP valorisant « La valorisation de nos produits ne serait pas possible sans la qualité connue et reconnue du lait livré par nos producteurs, fruit d’un cahier des charges Laguiole AOP exigeant. Car c’est non seulement revendiquer une histoire, une authenticité, une qualité de produits finis, mais c’est aussi et surtout revendiquer un concept, un savoir-faire exclusif qui a des retombées favorables sur l’économie et la vitalité de notre territoire. »

Ses principaux fondements :
- 2 races de vaches rustiques, se caractérisant par leur aptitude fromagère, et particulièrement bien adaptée à notre territoire : l’Aubrac et la Simmental.
- Une production maximale autorisée de 6 000 litres en moyenne sur le troupeau, garant de l’adéquation entre le besoin fromager, le respect de l’animal et le lien du produit final avec son territoire.
- L’alimentation à base d’herbe l’été et de foin l’hiver, avec 120 jours de pâturage minimum, permettant une fabrication au lait cru et entier valorisant la flore de l’Aubrac. Si ce cahier des charges demande des efforts au quotidien des exploitations, il permet de répondre à plusieurs objectifs essentiels, plus que jamais d’actualité : - Une valorisation du lait fondée sur la qualité du produit.
- Un lien étroit entre le produit et son territoire.
- Un partage de la valeur ajoutée entre tous les acteurs de la filière. - La prise en compte des attentes de la société actuelle, à savoir une agriculture responsable préservant la biodiversité du territoire, et le bien-être animal.
- Un rôle social primordial : 300 familles vivent grâce à la production laitière sur l’Aubrac.

Le PNR de l’Aubrac, un allié de poids pour la filière Laguiole AOP Le territoire de l’Aubrac vient d’être labellisé et bénéficie du statut de Parc Naturel Régional, un atout pour la filière, de par l’appui qu’il peut apporter aux signes officiels de qualité. Le PNR Aubrac a notamment comme mission de consolider et soutenir la notoriété du territoire Aubrac et donc des produits issus de son agriculture.
De par les valeurs portées par notre coopérative, en totale adéquation avec celles défendues par le Parc, notre partenariat est évident et va, par conséquent, être amené à se renforcer.
Nous ne pouvons que nous féliciter de l’aboutissement de ce projet d’envergure et remercier les hommes et femmes qui ont oeuvré, sans relâche pour faire connaître et reconnaître l’identité propre de notre Massif ; parmi eux, M. André VALADIER, notre président fondateur, à qui nous devons d’être là aujourd’hui.

À propos de Jeune Montagne
Coopérative fondée en 1960 par de jeunes producteurs de lait qui souhaitaient perpétuer la fabrication des spécialités fromagères de l'Aubrac au lait cru et entier.
Basée à Laguiole (12), Jeune Montagne compte 76 producteurs de lait et emploie 90 salariés. Elle collecte et transforme plus de 15 millions de litres de lait par an conformément au cahier des charges de l’AOP Laguiole (2 races de vaches, Aubrac et Simmental, qui pâturent les prairies de l’Aubrac en moyenne 176 jours par an, et le foin de l’Aubrac l’hiver. Sans ensilage ni enrubannage.).
Elle fabrique et commercialise 750 tonnes de fromage de Laguiole AOP, ainsi que la Tome Fraîche de l’Aubrac, l’Aligot de l’Aubrac et la Truffade de l’Aubrac, dans des conditionnements prêts-à-l’emploi, frais et surgelés.