Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

BOIS : NOUS AVONS DE MOINS EN MOINS DE CHÊNES ET NOUS EN EXPORTONS TROP

févr. 13

Rédigé par
mercredi 13 février 2019  RssIcon

On compte aujourd’hui en France quelque 550 scieries spécialisées dans la transformation du chêne. En moyenne, elles tournent actuellement à 60% de leurs capacités, avec une équipe, ce qui induit du chômage technique. Pourtant, leurs carnets de commande sont bien fournis.

Leur problème, c’est qu’elles n’ont plus suffisamment accès à la matière première, qu’il s’agisse de lots de bois sur pied ou de grumes de chêne bord de route. Un chêne met 150 à 200 ans pour atteindre sa maturité. La forêt ne peut donner que ce qu’elle a. Mais depuis dix ans, les exportations françaises de grumes de chêne vers la Chine ont décuplé, et les exportations vers d’autres destinations ont également très fortement augmenté.

La Fédération Nationale du Bois met tout son poids dans la balance pour le chêne, et lance même un appel au Président de la République. Il en va de la survie de tout un tissu rural de scieries familiales spécialisées dans le chêne, qui menacent de mettre la clé sous la porte par manque de matière première.

Lire l'article complet sur le site de Batirama

Rechercher :
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous