Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

LES TOPS ET LES FLOPS DES TPE EN 2014

avr. 29

Rédigé par
mercredi 29 avril 2015  RssIcon

Secteur par secteur, profession par profession, tour d’horizon des « tops » et des « flops » des petites entreprises de l’artisanat, du commerce et des services en 2014. Une enquête exclusive de la FCGA, réalisée en partenariat avec la Banque Populaire.

Les tops

1. LES CRÉMIERS-FROMAGERS ......................................... +2,4 %
2. LES PARFUMERIES............................................................... +2,3 %
3. LA CHARCUTERIE ................................................................. +2,0 %

Les flops

1. LES ENTREPRISES DE CARRELAGE-FAÏENCE ......... -12,1 %
2. LES AGENCES IMMOBILIÈRES .........................................-9,4 %
3. LES STUDIOS PHOTO ...........................................................-8,9 %

Année noire dans le commerce et l’artisanat en 2014 ! Avec un indice moyen en recul de 3,2 % (contre -0,1 % un an plus tôt), l’activité des petites entreprises chute dans tous les secteurs analysés.


Sur les 12 familles professionnelles dont les revenus ont été passés au crible par les statisticiens de la FCGA, 6 enregistrent un chiffre d’affaires à la baisse, 1 affiche une performance identique, tandis que 5 améliorent relativement leurs performances en se contentant toutefois de réduire l’importance de leurs pertes.

Aucun secteur ne peut se targuer d’une franche et nette progression d’activité en 2014. D’autre part, à l’exception des entreprises spécialisées dans l’entretien des parcs et jardins (+1,1 %), des transports de per-sonnes et de marchandises (+0,3 %) et du commerce de détail alimentaire (+0,2 %), tous les groupes de métiers présentent des taux négatifs.

L’examen comparatif des 54 professions étudiées, même s’il peut révéler quelques disparités, dresse le portrait d’une économie de proximité sévèrement frappée par la crise.

LE PALMARÈS DES SECTEURS

5 secteurs améliorent relativement leurs performances :
- Le commerce de détail alimentaire ..... +0,2 % (contre +1,4 % en 2013)
- La beauté-esthétique ...................................... -0,1 % (contre -0,4 % en 2013)
- Les cafés, hôtels et restaurants ................. -1,3 % (contre -1,4 % en 2013)
- La vente et réparation automobile ......... -1,5 % (contre -3,2 % en 2013)
- L’équipement de la personne..................... -3,8 % (contre -4,3 % en 2013)

1 secteur affiche un chiffre d’affaires stable :
- Les transports ................................................... +0,3 % (contre +0,3 % en 2013)

6 secteurs enregistrent un chiffre d’affaires en recul :
- L’artisanat du bâtiment ................................ -7,5 % (contre +1,6 % en 2013)
- L’équipement de la maison ......................... -4,5 % (contre -3,9 % en 2013)
- Les services ........................................................... -3,7 % (contre +3,1 % en 2013)
- La culture et les loisirs .................................... -1,9 % (contre -1,6 % en 2013)
- Les métiers de la santé ................................... -1,3 % (contre -0,9 % en 2013)
- Les entreprises de parcs et jardins ........ +1,1 % (contre +2,2 % en 2013)

LE HIT-PARADE DES PROFESSIONS

LES TOPS

Sur le podium


1. LES CRÉMIERS-FROMAGERS ....... +2,4 %
La crémerie-fromagerie a le vent en poupe ! La profession réalise la plus forte hausse de chiffre d’affaires de l’année 2014, tous secteurs confondus. Insensibles à la crise, les fromagers séduisent les consommateurs par leurs atouts naturels : fabrication maison, authenticité des produits, recettes des terroirs… Depuis le début de l’année, à l’initiative de Carole Delga, Secrétaire d’Etat en charge du commerce, de l’artisanat, de la consommation, de l’économie sociale et solidaire, les professionnels qui effectuent un acte de transfor-mation peuvent bénéficier du statut d’artisan. Une bonne nouvelle pour les 3 200 entreprises du secteur (60 % en boutiques et 40 % sur les marchés) qui se partagent un chiffre d’affaires de 820 millions d’euros.

2. LES PARFUMERIES............................. +2,3 %
Contre toute attente, sur un marché dominé par les grandes enseignes spécialisées, les parfumeries indépen-dantes regagnent des parts de marché en 2014. Si la distribution sélective, dans son ensemble, se porte globa-lement mieux que d’autres secteurs comme la coiffure ou les instituts de beauté, la concurrence de nouveaux entrants - pharmaciens en tête - inquiètent les professionnels du secteur. D’une manière générale, les tarifs des cosmétiques sont paradoxalement souvent moins élevés dans les officines. Ce qui explique, en partie, la baisse de fréquentation observée dans les points de vente ces dernières années.

3. LA CHARCUTERIE ............................... +2,0 %
En léger recul par rapport à l’année précédente, l’activité des entreprises de charcuterie-traiteur affiche cependant un honorable +2,0 % (contre +2,2 % en 2013). A l’instar des fromagers (voir ci-dessus), les charcutiers sont claire-ment identifiés par les consommateurs comme de véritables artisans du goût. Produits traditionnels, recettes maison, portions adaptées, juste prix et conseil sont autant d’arguments de vente qui attirent la clientèle. La profession, dans un contexte de crise, a su communiquer sur ces points forts pour maintenir ses ventes.

En forme relative

Les principales professions dont le chiffre d’affaires s’améliore relativement par rapport à l’année 2013 :
- Le commerce de cycles et scooters ..... +1,4 % (contre -6,4 % en 2013)
- Les entreprises de parcs et jardins .... +1,1 % (contre +0,9 % en 2013)
- L’esthétique ........................................................... -0,2 % (contre -1,2 % en 2013)
- La coiffure ................................................................ -0,2 % (contre -0,5 % en 2013)

LES FLOPS
Dans le rouge


1. LES ENTREPRISES DE CARRELAGE-FAÏENCE ..... -12,1 %
Seconde année consécutive de baisse d’activité pour la profession, qui figurait déjà parmi les flops de l’année 2013 (-7,4 %). La suppression du taux réduit de TVA apparaît comme l’une des explications majeures de cette tendance négative. Ces entreprises artisanales souffrent également de la diminution des chantiers dans le neuf et du recul de la demande dans l’ancien. L’essoufflement du marché de l’entretien-rénovation affaiblit, d’ailleurs, la plupart des corps de métiers dans l’artisanat du bâtiment.

2. LES AGENCES IMMOBILIÈRES .................................. -9,4 %
Baisse des taux, baisse des prix, mais toujours pas de redémarrage du marché de l’immobilier ! Malgré quelques frémissements ici ou là, les transactions ne décollent pas et l’activité des professionnels du secteur tourne au ralenti. Selon la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), le nombre de transactions dans l'immobilier ancien s’élevait à 720 000 en 2014. En Ile-de-France, selon la même source, le volume d’opérations a même chuté de 25,4 % entre 2004 et 2014.

3. LES STUDIOS PHOTO .................................................... -8,9 %
Baisse de la demande de prises de vue, démocratisation des logiciels de traitement des images, développe-ment de solutions de microédition personnelle, concurrence de photographes amateurs sur le segment de l’événementiel… Les studios photo traversent une profonde mutation qui leur impose de repenser complé-tement leur métier et d’inventer un nouveau modèle économique fondé sur la fourniture de prestations plus créatives (livres cadeaux, supports de présentation personnalisés…). Depuis le 1er janvier 2014, l’allongement de 10 à 15 ans de la durée de vie de la carte nationale d’identité a également réduit significativement l’activité des photographes sur ce segment de marché.

Et aussi…
L’électricité (-8,7 %, contre +2,5 % contre 2013), la peinture (-7,9 %, contre +1,2 % en 2013), la maçonnerie (-7,7 % contre +1,3 % en 2013), la menuiserie (-7,5 % contre +3,5 % en 2013), la plomberie-chauffage-sanitaire (-7,4 %, contre +3,1 %)…

AVIS D’EXPERT
Yves Marmont Président de la FCGA
« C’est clairement un bilan négatif ! 2014 est une année noire pour les petites entreprises du commerce et de l’artisanat. Globalement, l’indice d’activité enregistre un recul de 3,2 %, à comparer avec l’érosion de -0,1 % relevée en 2013. Les TPE, après plusieurs années extrêmement difficiles, sont à bout de souffle ».


MÉTHODOLOGIE DE L'OBSERVATOIRE
Tous les mois, près de 70 centres de gestion agréés (CGA), répartis sur l'ensemble du territoire national, transmettent les chiffres d'affaires, rendus anonymes, de leurs adhérents à la Fédération. Les indices d'activité sont calculés chaque trimestre, à partir des chiffres d'affaires d'un échantillon de 15 000 petites entreprises de l'artisanat, du commerce et des services. L'évolution des activités est pondérée par le nombre d'entreprises recensées par l'INSEE dans chaque secteur considéré. Un questionnaire est parallèlement adressé chaque trimestre à près de 2 000 petites entreprises représentatives, permettant d'établir le baromètre du moral des dirigeants et de leurs intentions d'investissement et de recrutement.


 

 
Voir le site : www.fcga.fr

 

Rechercher :
Archives
<juin 2019>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
1234567
Mensuel
juin 2019 (14)
mai 2019 (27)
avril 2019 (23)
mars 2019 (28)
février 2019 (28)
janvier 2019 (40)
décembre 2018 (39)
novembre 2018 (31)
octobre 2018 (38)
septembre 2018 (31)
août 2018 (24)
juillet 2018 (33)
juin 2018 (35)
mai 2018 (35)
avril 2018 (35)
mars 2018 (38)
février 2018 (34)
janvier 2018 (41)
décembre 2017 (35)
novembre 2017 (33)
octobre 2017 (41)
septembre 2017 (40)
août 2017 (42)
juillet 2017 (43)
juin 2017 (51)
mai 2017 (49)
avril 2017 (54)
mars 2017 (63)
février 2017 (57)
janvier 2017 (58)
décembre 2016 (59)
novembre 2016 (57)
octobre 2016 (52)
septembre 2016 (49)
août 2016 (48)
juillet 2016 (55)
juin 2016 (58)
mai 2016 (58)
avril 2016 (63)
mars 2016 (68)
février 2016 (61)
janvier 2016 (58)
décembre 2015 (63)
novembre 2015 (67)
octobre 2015 (65)
septembre 2015 (65)
août 2015 (55)
juillet 2015 (66)
juin 2015 (63)
mai 2015 (64)
avril 2015 (67)
mars 2015 (78)
février 2015 (61)
janvier 2015 (69)
décembre 2014 (74)
novembre 2014 (64)
octobre 2014 (74)
septembre 2014 (67)
août 2014 (65)
juillet 2014 (63)
juin 2014 (70)
mai 2014 (66)
avril 2014 (64)
mars 2014 (70)
février 2014 (69)
janvier 2014 (70)
décembre 2013 (71)
novembre 2013 (64)
octobre 2013 (73)
septembre 2013 (75)
août 2013 (63)
juillet 2013 (72)
juin 2013 (59)
mai 2013 (73)
avril 2013 (66)
mars 2013 (67)
février 2013 (71)
janvier 2013 (75)
décembre 2012 (1)
novembre 2012 (1)
mars 2012 (1)
janvier 2012 (2)

Go
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous