Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

LE PÔLE "CUIRS ET PEAUX" EST EN BONNE VOIE

avr. 12

Rédigé par
dimanche 12 avril 2015  RssIcon

C'était l'événement de cette semaine à Millau, le lancement du Pôle Cuirs et Peaux sous l'égide des principaux professionnels du département, de la Commission Industrie de la Chambre de Commerce, et de la Communauté de Communes de Millau Grands Causses.

Les cuirs et les peaux nous protègent depuis la nuit des temps : du froid, du regard, des agressions physiques. Ces matières d'origine animale nous accompagnent encore aujourd'hui dans notre quotidien, regardez autour de vous l'utilisation du cuir ou de la peau : vos chaussures, ceintures, blousons, sacoches, couvre volants, sièges autos, gants, etc... Leurs utilisations se sont maintenues et développées selon les modes. Leur travail s'est amélioré amenant la création de quantités de professions, de nouvelles couleurs et de nouvelles utilisations.

Le travail des cuirs et peaux fait partie intégrante de notre patrimoine économique en particulier dans nos deux grands centres historiques de la megisserie, à Millau en sud Aveyron, et à Mazamet et Graulhet dans le Tarn. Pour les néophytes, la megisserie consiste à travailler les peaux des ovins et des petits ruminants, et la tannerie, celui des plus grands, c'est simple. Donc on trouve de la megisserie dans nos territoires de brebis au sud donc, et de la tannerie dans nos territoires de bovins et de porcins, plus au nord.

L’industrie des cuirs et peaux compte en France 138 entreprises, dont 90 % d’entreprises de moins de 50 salariés (PME) qui emploient environ 2 200 salariés. Nous travaillons les peaux de nos régions mais aussi les peaux de beaucoup d'autres animaux exotiques comme les crocodiles, alligators, lézards, serpents et autruches. 76% des peaux brutes françaises sont exportées et la France est le troisième exportateur mondial de peaux brutes derrière les États-Unis et l’Australie. Ce sont des métiers et savoir-faire préservés.

La filière est toujours importante dans nos deux départements :
L'Aveyron compte 5 tanneurs-mégissiers, 5 gantiers, 7 selliers-maroquiniers, soit 17 entreprises, 347 salariés et 36 millions de CA.
Le Tarn compte 30 tanneurs-mégissiers-pélissiers, 7 fabricants de vêtements et 16 maroquiniers, soit 53 entreprises, 400 salariés et 82 millions de CA.

Notre région compte également de multiples acteurs différents qui utilisent le cuir ou les peaux dans leurs productions comme Vidal-sport et ses combinaisons de compétition à Graulhet, les chaussures orthopédiques Delcros et Boucharenc en Lozère, et de multiples artisans du cuir comme Sole-Mio, l'artisan gantier, Chris Parker, Cuir Elegance et Technique et de nombreux harnacheurs, relieurs, tous ces artisans que nous vous présentons quotidiennement .

Des pôles se sont déjà constitués dans les autres régions comme le Pôle d'excellence cuir de Dordogne, celui de Montbéliard, de Romans, ou des initiatives intéressantes comme l'Académie d'Excellence de la Sellerie en Picardie. Nous sommes un peu en retard dans un domaine où nous excellons. Il faut donc commencer et faire exister ce pôle.

Un premier bureau a été constitué autour de Bertrand Sauve, président (Tannerie Arnal), d'Olivier Fabre, vice président (Maison Fabre), de Marc Sévigné, secrétaire, et de plusieurs professionnels du cuir et des peaux du département : Jean-Charles Duchêne, Max Capdebarthes, Xavier Richard, de représentants de la CCI (dont Bernard Dalmon) et Gérard Prêtre, président de la Com Com de Millau. Un représentant de la CCI du Tarn était présent dans la salle pour faire la jonction avec les professionnels de ce département.