Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

APPEL COMMUN CGPME/FFB CONTRE LE DUMPING SOCIAL

nov. 28

Rédigé par
jeudi 28 novembre 2013  RssIcon

Demain il sera trop tard !

L’heure est grave. Depuis plusieurs mois, nous constatons l’arrivée massive de travailleurs et d’intérimaires d’Europe de l’est et du sud sur le territoire français. Ces travailleurs pauvres, déracinés de leur pays d’origine, éloignés pendant des semaines, voire des mois de leurs familles viennent travailler en France dans des conditions souvent indignes.

Aujourd’hui dans le bâtiment, l’agro-alimentaire, l’industrie et demain dans tous les secteurs de notre économie. Une directive européenne permet à ces travailleurs dits « détachés » d’être employés en toute légalité sur notre sol alors que leurs charges salariales continuent d’être payées dans leur pays d’origine.

Concrètement, ces salariés « low cost » coûtent 30 à 40% moins cher que les salariés Français. En une année, de multiples officines ont fleuri en Europe pour proposer ces travailleurs intérimaires aux entreprises françaises.

On estime qu’ils seraient d’ores et déjà plus de 300 000 à travailler dans notre pays. Ce phénomène ne fait que s’amplifier. A court ou moyen terme, ce sont peut-être 400 000, 500 000 de nos salariés qui grossiront les rangs des chômeurs.

Le drame des délocalisations a déjà rayé de la carte des pans entiers de notre appareil productif. En 25 ans, notre industrie a perdu plus d’un million d’emplois, laissant notre économie exsangue. En 2012, plus de soixante mille entreprises ont fait faillite. Les premiers chiffres laissent craindre qu’elles seront plus nombreuses encore en 2013.

Il faut stopper l’hémorragie. Nous refusons de nous résoudre à continuer de voir mourir nos entreprises. Ne nous leurrons pas, ce deuxième choc, celui du remplacement des salariés français par des salariés à bas coût serait fatal.

Cette fois, c’est à un phénomène de « délocalisation à domicile » auquel nous devons faire face. Plus besoin de transporter son entreprise dans un pays étranger où la main d’oeuvre est moins chère. Ce sont les travailleurs à bas coût qui viennent à nous. En toute légalité. Il est urgent de réagir. Et d’arrêter de se voiler la face.

Le niveau bien trop élevé du coût du travail français nous expose à une concurrence insupportable. Pire. Les charges, contrairement à ce que l’on fait croire aux Français, continuent et vont continuer d’augmenter : vieillesse, retraite complémentaire, pénibilité, santé. Au total, ce sont plusieurs milliards supplémentaires qui viendront peser sur le coût du travail d’ici 2017.

Pour accroître encore un écart de compétitivité déjà intenable. Il est maintenant urgent d’ouvrir les yeux et d’agir. C’est un appel au secours que nous lançons. Arrêtez de nous étouffer un peu plus chaque jour sous de nouvelles charges ou dispositions, comme les dernières mesures sur la pénibilité, qui, au-delà de la générosité apparente de l’idée, se révèlent d’une telle complexité qu’elles sont un nouveau boulet pour notre économie.

Les 9 et 10 décembre, les ministres européens du Travail se réunissent à Bruxelles. Une directive d’application de la directive sur le détachement des travailleurs européens est inscrite à leur ordre du jour.

Le gouvernement français doit se mobiliser pour tenir bon et sauver nos emplois. Donnez-nous les moyens de redevenir compétitifs. Nos chefs d’entreprises feront le reste.

Rechercher :
Archives
<août 2019>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
2345678
Mensuel
août 2019 (20)
juillet 2019 (25)
juin 2019 (24)
mai 2019 (27)
avril 2019 (23)
mars 2019 (28)
février 2019 (28)
janvier 2019 (40)
décembre 2018 (39)
novembre 2018 (31)
octobre 2018 (38)
septembre 2018 (31)
août 2018 (23)
juillet 2018 (29)
juin 2018 (34)
mai 2018 (35)
avril 2018 (35)
mars 2018 (38)
février 2018 (34)
janvier 2018 (41)
décembre 2017 (35)
novembre 2017 (33)
octobre 2017 (41)
septembre 2017 (40)
août 2017 (42)
juillet 2017 (41)
juin 2017 (51)
mai 2017 (49)
avril 2017 (54)
mars 2017 (63)
février 2017 (57)
janvier 2017 (58)
décembre 2016 (59)
novembre 2016 (57)
octobre 2016 (52)
septembre 2016 (49)
août 2016 (48)
juillet 2016 (55)
juin 2016 (58)
mai 2016 (58)
avril 2016 (63)
mars 2016 (68)
février 2016 (61)
janvier 2016 (58)
décembre 2015 (63)
novembre 2015 (67)
octobre 2015 (65)
septembre 2015 (65)
août 2015 (55)
juillet 2015 (66)
juin 2015 (63)
mai 2015 (64)
avril 2015 (67)
mars 2015 (78)
février 2015 (61)
janvier 2015 (69)
décembre 2014 (74)
novembre 2014 (64)
octobre 2014 (74)
septembre 2014 (67)
août 2014 (65)
juillet 2014 (63)
juin 2014 (70)
mai 2014 (66)
avril 2014 (64)
mars 2014 (70)
février 2014 (69)
janvier 2014 (70)
décembre 2013 (71)
novembre 2013 (64)
octobre 2013 (73)
septembre 2013 (75)
août 2013 (63)
juillet 2013 (72)
juin 2013 (59)
mai 2013 (73)
avril 2013 (66)
mars 2013 (67)
février 2013 (71)
janvier 2013 (75)
décembre 2012 (1)
novembre 2012 (1)
mars 2012 (1)
janvier 2012 (2)

Go
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous