Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

BAROMETRE DES TPE DE FIDUCIAL : LA SITUATION CONTINUE DE SE DEGRADER

juin 11

Rédigé par
mardi 11 juin 2013  RssIcon

Les patrons de TPE aspirent à un remaniement ministériel

La situation économique continue de se dégrader et engendre un optimisme au plus bas depuis 2000 

La 50ème édition du Baromètre des TPE, l’enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l’IFOP pour Fiducial auprès des Très Petites Entreprises fait état d’une désillusion des chefs d’entreprise face aux mesures gouvernementales et aux chances de reprise de la croissance d’ici à la fin du quinquennat. Face à cette situation, ils sont nombreux à déclarer souhaiter un changement de premier ministre.

Manuel Valls, le préféré des patrons de TPE au poste de premier ministre

La possibilité d’un remaniement ministériel récemment évoquée par le président de la République, est souhaitée par 68 % des patrons de TPE. Dans l’hypothèse de sa concrétisation, seuls 5 % des patrons interrogés souhaitent voir Jean-Marc Ayrault reconduit au poste de premier ministre qui se voit largement devancé par Manuel Valls (22 %), François Bayrou (20 %) et dans une moindre mesure par Martine Aubry (9 %).  

Au-delà de la question des personnalités politiques, les chefs d’entreprise appellent de leurs vœux à un changement du profil des ministrables. Ainsi, 79 % souhaitent voir entrer au gouvernement des personnes de la société civile, et plus particulièrement à la tête des ministères économiques et du travail : 93 % pour le ministre délégué en charge des PME, de l’innovation et de l’économie numérique, 91 % pour le ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme, 81 % pour le ministre du travail et 64 % pour le ministre de l’économie et des finances.

Au regard de ces enseignements, Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de FIDUCIAL, souligne :« Après plusieurs mois d’errements et d’erreurs, la perte de confiance des patrons de TPE dans le président de la République et son gouvernement est totale. Ils sanctionnent lourdement leur premier bilan et appellent à un sursaut de l’exécutif. Le lien semble rompu pour longtemps, c’est pourquoi ils souhaitent un remaniement. Ils en attendent des réformes en profondeur, des lignes claires, seules susceptibles de remettre notre économie dans le sens de la marche. Ils ont besoin d’un choc de confiance, d’avoir des perspectives pour investir et embaucher. »

Lorsqu’il a été demandé aux patrons de TPE de juger le premier bilan des ministres de tutelle des petites entreprises, 72 % ont déclaré ne pas connaître Sylvia Pinel et 50 % Fleur Pellerin. Avant même de citer leur nom, uniquement 5 % des chefs d’entreprise estimaient être en mesure de nommer le nom du ministre en charge des PME.

Une impopularité record envers l’exécutif et un très fort mécontentement face à l’action de François Hollande

14 % c’est la cote de confiance de l’exécutif auprès des patrons de TPE, soit le plus mauvais score enregistré depuis la création du baromètre en 2000. Seul le gouvernement Raffarin, en 2005, a connu une telle déconsidération, mais après trois ans d’exercice du pouvoir. Depuis le début du mandat de François Hollande, l’érosion continue de cet indicateur a engendré une chute de 18 points.

Dans le détail, les griefs envers le président de la République et son gouvernement sont nombreux, avec en ligne de mire les enjeux du renforcement du pouvoir d’achat, de la lutte contre le chômage et de relance de la croissance, pour lesquels 90 % des patrons de TPE jugent l’action présidentielle de façon négative. Les chefs d’entreprise jugent aussi :

  • à 70 % que le rythme des réformes est trop lent.
  • à 88 % que les mesures prises sont en décalage avec les priorités des Français et inaptes à améliorer la situation de l’emploi (84 %), à parvenir à l’équilibre budgétaire (82 %), à recréer une dynamique entrepreneuriale (81 %) ou à relancer la croissance (79 %) d’ici 2017.
  • à 82 % que le projet du chef de l’état manque de clarté et à 76 % d’ambition. 

Seuls domaines encourageants pour le gouvernement, les petits entrepreneurs approuvent largement l’extension du crédit impôt recherche (82 %), les contrats de génération (76 %), ainsi que la création du PEA-PME (75%) et de la bourse des PME (71%).

Les petits entrepreneurs broient du noir : chiffre d’affaires et création d’emplois sont toujours en recul

Jamais, depuis la création du Baromètre des TPE, le moral des patrons n’avait été si bas. L’optimisme pour la situation générale en France, déjà à son niveau le plus faible depuis 2000 lors des deux dernières vagues d’enquête, continue de se dégrader pour s’établir à 16 % (-12 points depuis avril 2012). De même, ils ne sont que 43 % à se montrer positifs sur leur activité (-8 points en un an).

Cette montée des inquiétudes va de pair avec une nouvelle diminution du chiffre d’affaires des TPE, à  -0,8% en trois mois. L’indicateur trimestriel de situation financière* stagne quant à lui en eaux profondes  (-24) pour ne remonter que d’un point. En parallèle, si la baisse de la création nette d’emplois** est moindre que celle observée au mois de février, l’indicateur reste toutefois négatif, témoignant de nouvelles destructions de postes (-2 % contre -4 % au trimestre précédent). Ce niveau est plus préoccupant encore pour les secteurs du BTP (-4) et des services à la personne (-5).

Face à ce constat, les espoirs d’amélioration sont faibles. 58 % des chefs d’entreprise estiment que la situation économique ne s’arrangera pas avant 2 ans pour leur activité, 20 % prévoyant une reprise avant la fin de l’année et 20 % en 2014.

Méthodologie de l’Etude :
Echantillon de 1 001 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 23 avril au 13 mai 2013. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français.

* indicateur de situation financière : % des TPE constatant une amélioration de leur situation financière par différence au % de celles enregistrant une dégradation.** création nette d’emplois : différence entre les créations et les suppressions de postes

 

FIDUCIAL est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970 par Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, FIDUCIAL s’est développée grâce à une dynamique de croissance ininterrompue depuis plus de 40 ans.

En Europe, ses 10 500 collaborateurs regroupés au sein de 650 agences servent 226 000 clients. La mise en commun des savoir-faire au sein de FIDUCIAL lui a permis d’acquérir une expertise complète dans les métiers du droit, de l’audit, de l’expertise comptable, du conseil financier, de l'informatique et de la sécurité. Elle propose aussi un ensemble de produits et de services pour le monde du bureau. Présente sur tout le territoire national avec une agence tous les 30 kilomètres, FIDUCIAL est le véritable partenaire des chefs d’entreprise et, grâce à son offre globale, leur permet de se consacrer pleinement à leur métier.

Rechercher :
Archives
<août 2019>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
2345678
Mensuel
août 2019 (20)
juillet 2019 (25)
juin 2019 (24)
mai 2019 (27)
avril 2019 (23)
mars 2019 (28)
février 2019 (28)
janvier 2019 (40)
décembre 2018 (39)
novembre 2018 (31)
octobre 2018 (38)
septembre 2018 (31)
août 2018 (23)
juillet 2018 (29)
juin 2018 (34)
mai 2018 (35)
avril 2018 (35)
mars 2018 (38)
février 2018 (34)
janvier 2018 (41)
décembre 2017 (35)
novembre 2017 (33)
octobre 2017 (41)
septembre 2017 (40)
août 2017 (42)
juillet 2017 (41)
juin 2017 (51)
mai 2017 (49)
avril 2017 (54)
mars 2017 (63)
février 2017 (57)
janvier 2017 (58)
décembre 2016 (59)
novembre 2016 (57)
octobre 2016 (52)
septembre 2016 (49)
août 2016 (48)
juillet 2016 (55)
juin 2016 (58)
mai 2016 (58)
avril 2016 (63)
mars 2016 (68)
février 2016 (61)
janvier 2016 (58)
décembre 2015 (63)
novembre 2015 (67)
octobre 2015 (65)
septembre 2015 (65)
août 2015 (55)
juillet 2015 (66)
juin 2015 (63)
mai 2015 (64)
avril 2015 (67)
mars 2015 (78)
février 2015 (61)
janvier 2015 (69)
décembre 2014 (74)
novembre 2014 (64)
octobre 2014 (74)
septembre 2014 (67)
août 2014 (65)
juillet 2014 (63)
juin 2014 (70)
mai 2014 (66)
avril 2014 (64)
mars 2014 (70)
février 2014 (69)
janvier 2014 (70)
décembre 2013 (71)
novembre 2013 (64)
octobre 2013 (73)
septembre 2013 (75)
août 2013 (63)
juillet 2013 (72)
juin 2013 (59)
mai 2013 (73)
avril 2013 (66)
mars 2013 (67)
février 2013 (71)
janvier 2013 (75)
décembre 2012 (1)
novembre 2012 (1)
mars 2012 (1)
janvier 2012 (2)

Go
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous