Accueil

Les brèves de Vivreaupays.pro

UN PLAN EN FAVEUR DE LA LIBRAIRIE INDEPENDANTE

mars 30

Rédigé par
samedi 30 mars 2013  RssIcon

Après une large consultation des représentants de tous les métiers du livre, qui va encore se poursuivre, Aurélie Filippetti a présenté le 25 mars plusieurs « mesures opérationnelles » en faveur de la librairie indépendante, qu’elle a soumises au Président de la République et au Premier ministre.

Un secteur particulièrement fragilisé. Au salon du livre, Aurélie Filippetti a annoncé la mise en place prochaine d'un médiateur du livre et la création d'un fonds d'avance de trésorerie de 5 millions d'euros destiné aux libraires. Ce fonds sera sous la responsabilité de l'IFCIC ( Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles ).

Pour protéger un secteur particulièrement fragilisé, le dispositif d'aide à la transmission des fonds de librairies sera renforcé avec 4 millions d'euros supplémentaires alloués à l'ADELC ( Association pour le développement de la librairie de création ).

Faire respecter le prix unique. Quant au médiateur du livre, il sera une autorité administrative indépendante, qui interviendra pour faciliter la conciliation des litiges, particulièrement de ceux qui concernent le respect du prix unique du livre papier (Loi Lang de 1981) et du livre numérique (Loi de 2011). En cas d'échec de cette conciliation, le médiateur pourra saisir la justice. Aurélie Filippetti souhaite aussi doter les agents de ses services « de la possibilité de constater les infractions commises à l'égard du prix unique ». 

Une économie spécifique. Avant d’inaugurer en présence d’Aurélie Filippetti le 33e salon du livre, le Président de la République, François Hollande, avait réaffirmé devant les professionnels son soutien à toute la filière, et en particulier à la librairie. « Les livres font partie de notre histoire, de notre identité et notre devoir c'est de les rendre accessibles à tous. Le livre c'est aussi une économie, avec 4 milliards d'euros et 10.000 emplois directs", avait rappelé le Président. « Et il faut pour le livre, comme pour tous les biens culturels, une économie spécifique ».

François Hollande s’était notamment réjoui « que les auteurs et les éditeurs aient pu s'entendre sur le contrat d'édition à l'ère du numérique » signé officiellement jeudi 21 mars au ministère de la Culture et de la Communication, entre le Conseil permanent des écrivains et le SNE.

 

Rechercher :
Archives
<août 2019>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
2345678
Mensuel
août 2019 (14)
juillet 2019 (25)
juin 2019 (24)
mai 2019 (27)
avril 2019 (23)
mars 2019 (28)
février 2019 (28)
janvier 2019 (40)
décembre 2018 (39)
novembre 2018 (31)
octobre 2018 (38)
septembre 2018 (31)
août 2018 (24)
juillet 2018 (29)
juin 2018 (34)
mai 2018 (35)
avril 2018 (35)
mars 2018 (38)
février 2018 (34)
janvier 2018 (41)
décembre 2017 (35)
novembre 2017 (33)
octobre 2017 (41)
septembre 2017 (40)
août 2017 (42)
juillet 2017 (41)
juin 2017 (51)
mai 2017 (49)
avril 2017 (54)
mars 2017 (63)
février 2017 (57)
janvier 2017 (58)
décembre 2016 (59)
novembre 2016 (57)
octobre 2016 (52)
septembre 2016 (49)
août 2016 (48)
juillet 2016 (55)
juin 2016 (58)
mai 2016 (58)
avril 2016 (63)
mars 2016 (68)
février 2016 (61)
janvier 2016 (58)
décembre 2015 (63)
novembre 2015 (67)
octobre 2015 (65)
septembre 2015 (65)
août 2015 (55)
juillet 2015 (66)
juin 2015 (63)
mai 2015 (64)
avril 2015 (67)
mars 2015 (78)
février 2015 (61)
janvier 2015 (69)
décembre 2014 (74)
novembre 2014 (64)
octobre 2014 (74)
septembre 2014 (67)
août 2014 (65)
juillet 2014 (63)
juin 2014 (70)
mai 2014 (66)
avril 2014 (64)
mars 2014 (70)
février 2014 (69)
janvier 2014 (70)
décembre 2013 (71)
novembre 2013 (64)
octobre 2013 (73)
septembre 2013 (75)
août 2013 (63)
juillet 2013 (72)
juin 2013 (59)
mai 2013 (73)
avril 2013 (66)
mars 2013 (67)
février 2013 (71)
janvier 2013 (75)
décembre 2012 (1)
novembre 2012 (1)
mars 2012 (1)
janvier 2012 (2)

Go
Compte Twitter
Toutes les brèves
Zoom sur...
Zoom sur...
Contactez-nous